L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Comment stocker son bois-énergie ?

Comment stocker son bois-énergie ?

Le choix d’un appareil fonctionnant au bois-énergie est une initiative allant dans le sens de la transition énergétique. En effet, les appareils actuels sont nettement plus efficaces en termes de rendement et de réduction de la pollution, sans compter qu’ils sont nettement plus économiques. Le bois permettra d’atteindre les objectifs de cette transition énergétique et des objectifs de réduction de la consommation énergétique et de la pollution. A condition bien entendu de s’équiper de matériels récents et d’adjoindre à cet équipement une bonne dose de sobriété et de logique environnementale ! N’oublions pas : l’homme fait partie de son écosystème !

Quel que soit le type de bois-énergie choisi, il prend de la place. Contrairement au gaz de ville par exemple qui arrive directement au robinet ! C’est un de ses inconvénients. Alors comment réduire au maximum l’empreinte de cet inconvénient ?

Les pellets et plaquettes forestières

Il existe 2 conditionnements possibles pour les pellets : en sac de 15 kg ou en vrac. Pour les plaquettes, il ne s’agit que du vrac. Le conditionnement « vrac » signifie que vous avez un local ou silo (maçonné, en tissu, une pièce complète comme une grange…) dans lequel vous rangez vos pellets. Un camion-souffleur vous amène votre commande et se connecte à votre silo dans lequel il souffle des pellets. Quelques dizaines de minutes plus tard, votre silo est rempli. Le système est le même pour les plaquettes.

Le stockage des pellets et plaquettes forestières nécessite donc un appareillage spécifique, 15 m² au sol environ, proche de la chaudière, dans la chaufferie par exemple ou derrière une cloison. Depuis le silo, une vis sans fin délivre les pellets ou plaquettes lorsque la chaudière en a besoin.

Une chaudière à pellets à condensation

Une chaudière à pellets à condensation

Les sac sont le plus souvent conditionnés sur des palettes d’une tonne. Vous devez alors alimenter « à la main » votre chaudière. Les poêles à bois, cuisinières au bois, inserts, fonctionnant aux pellets sont, eux, nourris aux sacs, vous devrez donc remplir leurs réservoir.

Les bûches de bois

La stockage des bûches de bois est particulier. En effet, il n’existe pas de moyen universel de le stocker mais plusieurs moyens, parfois plus proches de la débouille et du système D qu’autre chose. Mais c’est là l’intérêt d’ailleurs ! On le paye moins cher notamment parce qu’il n’est pas conditionné comme toutes les autres énergies ! Et on le stocke soi-même, chacun a ses astuces et sa propre méthode ! Bricolage, réflexion, activité physique, un bon moyen de s’entretenir en plus !

Le meilleur bois à brûler (même avant les types d’essence) est un bois sec. Un bois vraiment sec se caractérise par un taux d’humidité à – de 20%. Selon les cas, on ne peux pas être sûr à 100% que le bois que l’on a commandé est assez sec. Même si l’on acheté du bois normé NF ou DIN+ garanti à – de 20% d’humidité, il se peut que, volontairement ou non de la part du vendeur, le bois ne soit pas parfaitement sec. Et, on le sait, un bois humide brûle mal (donc moins de rendement) et produit plus de pollution. Plus il est sec, mieux c’est.

C’est là où le stockage intervient ! La période entre laquelle le bois est acheté et livré et la période où il est brûlé, peut durer plusieurs mois voire années. Et c’est d’ailleurs ce qu’il faut rechercher pour pouvoir atteindre le plus faible taux d’humidité possible. Pour cela, un séjour de quelques mois de séchage avec recoupe (un bois fendu sèche mieux !) est positif. Une astuce ? Commandez votre bois au printemps et laissez-le sécher 8 mois de plus avant l’hiver !

Contrairement à une idée reçue, il est tout à fait possible de laisser son bois dehors, sauf en cas de pluies exceptionnelles. Il est tout de même préférable de la bâcher mais attention, il ne faut pas le recouvrir complètement sinon l’humidité ne pourra s’échapper et le bois pourrira ! Pensez donc à ce qu’il ne touche pas le sol (les palettes sont utiles !) et à ce qu’il soit recouvert et à peine bordé sur les côtés pour le protéger ! Vous pourrez ensuite le rentrer en partie dans votre garage avant de le mettre dans votre poêle à bois ou même votre chaudière !

stockage-bois

Plusieurs manières de stocker ses bûches

Avec de l’expérience, on prend de bonnes habitudes et on sait comment faire chez soi pour bénéficier d’un bois de la meilleure qualité possible ! N’hésitez pas à partager vos expériences !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *