L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Le label flamme verte

Le label flamme verte

Les chauffages au bois ont actuellement le vent en poupe ! Moins cher et nettement plus écologique, le bois-énergie gagne des parts de marchés, notamment face aux énergies fossiles. Comme le chauffage au bois est une manière de se chauffer historique (qui n’a pas vu de cuisinière au bois dans la cuisine/pièce de vie d’une ancienne maison ?), nombre de ces chauffages sont anciens et doivent être changés pour bénéficier d’appareils aujourd’hui nettement plus performants et moins polluants. De plus, les nouveaux poêles à bois-bûches (comme pellets) ou chaudières à bois ou autres types de chauffages au bois inondent le marché ! Comment s’y reconnaître parmi tous ces modèles ?

Un label français

Non pas que je sois chauvin mais les labels français ne courent pas les rues ! Créé par l’ ADEME et géré par le Syndicat des Énergies Renouvelables, le label flamme verte est un référentiel permettant de distinguer ou non un appareil de chauffage au bois, quel que soit le type de bois, bois-bûches, pellets, bûches compressées, plaquettes forestières.

Plusieurs classes de fonctionnement

Ce label met en place 5 classes d’appareils : de 1 à 5 étoiles. Plus le nombre d’étoiles est élevé, plus l’appareil de chauffage est performant. Et ces étoiles sont attribuées en fonction d’un certain nombre de critères. Il y est question de rendement (actuellement, un poêle 5 étoiles a un rendement minimum de 70%) et d’émissions de polluants. Par exemple, les émissions de CO (monoxyde de Carbone) est à un seuil maximal de 90 mg/Nm3.

Un label en évolution

Cela label existe depuis 15 ans maintenant et a énormément contribué à améliorer la qualité de nos systèmes de chauffage au bois puisque les exigences étaient régulièrement rehaussées. Depuis le 1er janvier 2015, tous les appareils de chauffage doivent correspondre à la classe 5 pour pouvoir bénéficier du label ! Les différents seuils ont également régulièrement évolué pour coller à des exigences de plus en plus importantes. Ce n’est pas forcément la panacée mais déjà un bon geste !

Un bon référentiel pour s’aider à acheter le bon matériel

Ce label est une base à laquelle il ne faut à mon avis pas déroger ! Les appareils de chauffage au bois dont vous faites l’acquisition doivent tous être « flamme verte » ou avoir les qualités équivalentes. Cela vous permettra d’être certains de certains qualités en termes de rendements et de faible pollution.

Mais ce label ne fait pas tout. Il est également recommandé de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), notamment pour pouvoir souscrire aux réductions d’impôts. Mais également pour avoir plus de chances que l’installation soit optimale, ce qui joue un rôle très important dans le fonctionnement efficace d’un appareil moderne, de même qu’un entretien régulier.

Attention, tous les fabricants d’appareils de chauffage au bois n’ont pas adhéré à cette certification ! Certains appareils ont donc toutes les qualités requises mais pas le label !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *