L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Combattre la chaleur estivale de manière naturelle et écologique

Combattre la chaleur estivale de manière naturelle et écologique

L’été, c’est dans 2 mois… Pour beaucoup d’entre nous, il est synonyme de bronzette, vacances, soleil… Mais pour d’autres, il est aussi synonyme de chaleur, souvent excessive ces derniers temps, d’inconfort et de mauvais moments. Pour tous en tout cas, il est essentiel de se protéger efficacement contre ces excès caloriques.

C’est quoi un rafraîchissement écologique ?

Le soleil n’est pas notre ennemi, loin de là. Il est au contraire notre meilleur allié pour faire de la planète, un lieu de vie agréable où logique sociale, cohérence environnementale et soutien économique vont de pair. En un mot, oublions les énergies fossiles et passons au solaire et autres énergies renouvelables !

on a chaud !

on a chaud !

Mais ses ardeurs sont parfois excessives ! Pendant les moments les plus chauds de l’année, à peine quelques jours à semaines dans l’année, le moyen le plus simple de se rafraîchir est probablement l’installation d’une climatisation. Mais c’est aussi le moyen le plus cher à l’installation comme pour son fonctionnement, le plus polluant et le plus déraisonnable possible ! Une hérésie citoyenne et écologique considérable ! Une énergie électrique consommée inutile et même parfois considérable, des gaz de refroidissements polluants, un prix important et des pièces de fabrication générant une énergie grise également importante ! Cette solution la plus simple permet de ne pas se poser de questions et de foncer tête baissée et de soutenir une soi-disant vie économique à court terme (logique sociale louable à court terme mais contre-productive à long terme). Est-on pour autant condamné à souffrir de la chaleur estivale ? Non, la solution est devant nous : les astuces éconologiques et la maison bioclimatique !

Bien concevoir ou rénover son habitation : le bioclimatisme

Le bioclimatisme s’intéresse de près à toutes les solutions allant dans le sens d’une « osmose » avec notre environnement et les aléas de notre climat. Les solutions bioclimatiques sont donc par principe respectueuses de l’environnement. Mais il faut éloigner l’idée que le bioclimatisme est fait par et pour une élite et que tous ne pourraient pas en profiter !

Si un appareil de climatisation est un moyen simple et unique de rafraîchir l’air d’une pièce, ce moyen cher et polluant marque un contraste avec ces solutions bioclimatiques. Celles-ci sont une multitude et, si elles n’ont pas toutes la même importance, c’est leur réunion qui pourra être réellement efficace.

La maison passive

La maison passive en est le meilleur exemple : elle permet de se protéger efficacement contre les excès de chaud comme de froid et permet de s’abstraire d’un système de chauffage comme d’une climatisation ! Celle-ci pourra être basée sur une très bonne isolation thermique (qui protège contre le chaud comme le froid), une forte inertie thermique des parois lourdes de la maison (les maisons en pisé et leur murs capteurs ou murs trombe font partie des maisons avec une inertie thermique particulièrement forte) mais également un bon système de ventilation (ventilation double-flux) avec récupérateur de chaleur pour, profiter de la chaleur de l’air vicié extrait et réinjecter ces calories dans la maison ! Bien entendu, le bioclimatisme met à disposition des maisons passives ou à très basse consommation d’énergie (comme le BEPOS par exemple) et de leurs habitants et maîtres d’ouvrage d’autres ressources à ne pas oublier!

L’été, le soleil ne doit pas rentrer dans les maisons notamment aux heures les plus chaudes pour éviter les surchauffes, même si, évidemment, le solaire passif est la ressource de chauffage gratuit la plus utilisée dans une maison passive le reste du temps. On pourra alors imaginer des protections solaires adaptées !

protection_solaire

Ecoloti.com – L’orientation du soleil selon le moment de l’année

La serre solaire ou véranda bioclimatique

Contrairement à la première idée que l’on a, les vérandas bioclimatiques ou serres solaires constituent, si elles sont bien conçues, des pièces supplémentaires et complémentaires à la maison où il peut être particulièrement agréable de passer du temps. Grâce à une bonne ventilation et éventuelle sur-ventilation nocturne, de bonnes protections solaires, pas soucis, la véranda bioclimatique sera autant une pièce de vie supplémentaire et largement ouverte sur l’extérieur mais également un moyen ingénieux de chauffer l’habitation (mettant à profit un effet de serre bienvenu) et la rafraîchir pendant la nuit et le matin.

veranda

Belle maison avec veranda bioclimatique

 

Le puits canadien, provençal ou climatique

Le puits canadien et/ou le puits hydraulique (dont on parlera bientôt) sont des astuces bioclimatiques à mi-chemin entre le bioclimatisme et l’utilisation concrète des ressources environnementales autour de nous. On les trouvera dans des maison passives comme dans des maisons simplement intelligemment conçues ou rénovées ! Ils permettent de profiter de la fraîcheur (en été) ou chaleur (en hiver) de la terre à quelques dizaines de centimètres sous notre maison ou le terrain attenant. Un puits climatique (canadien ou provençal) est probablement le meilleur concurrent unique de l’appareil de climatisation (la pompe à chaleur aérothermique réversible permet aussi un rafraîchissement de l’air mais cela reste un appareil électrique consommateur d’énergie). Mais il serait tout de même dommage de réduire un puits canadien à sa seule fonction de climatisation, tant il peut faire, notamment associé à d’autres systèmes.

puits canadien

Le fonctionnement basique d’un puits canadien

Des astuces réellement efficaces à utiliser au quotidien !

  • Prenez des douches régulièrement pour vous rafraîchir le corps ou vaporisez souvent de l’eau fraîche
  • Placez des glaçons et de l’eau froide devant un ventilateur (une bouteille au ¾ pleine laissé la nuit au congélateur par exemple), l’humidité fraîche de l’eau améliorera le taux d’hygrométrie de l’air et le refroidira naturellement.
bouteille devant un ventilo

Une astuce simple et pleine de bon sens !

L’eau se réchauffe moins vite que l’air. C’est d’ailleurs un bien meilleur isolant thermique. Combattre chaleur avec de l’eau fraîche est une solution on ne peut plus écologique car cela ne consomme rien (le froid du congélateur est créé de toute façon pour d’autres usages) et est très efficace.

  • Boire et manger frais ; cela évite d’avoir à se servir du four et des plaques de cuisson et rafraîchit le corps
  • Aérez et créez des courants d’air : 2 fenêtres ouvertes Est-Ouest ou Nord-Sud permettront de créer cette sensation de fraîcheur si confortable ! L’aération de la maison est incontournable, ne l’oublions pas !
  • N’utilisez vos appareils ménagers que la nuit et le moins possible le jour (lave-vaisselle et lave-linge…

L’aération (prendre l’air frais là où il est) est une 2ème arme écologique très efficace et confortable. Le renouvellement de l’air permet non seulement de lutter contre les pollutions intérieures mais également contre les fortes températures.

Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça !

Globalement, les maisons modernes et bien conçues (répondant à la récente RT 2012, à la future RT 2020 ou même au label PassivHaus n’ont pas vraiment besoin de climatisation. Des parois bien isolées, végétalisées, une aération bien faite suffisent souvent à contrer les effets d’un soleil dévastateur trop puissant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *