L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Le puits (canadien) hydraulique : quels intérêts ?

Le puits (canadien) hydraulique : quels intérêts ?

Le puits canadien a tout d’un grand ! Écologique, non consommateur d’énergie, organe de chauffage utilisant une énergie renouvelable (la géothermie), bon pour la santé (filtres), peu cher… Le puits canadien (« canadien » pour ses fonction hivernales, « provençal » pour ses avantages estivaux ou « climatique », plus généraliste) n’a presque aucun défaut ! Les seuls que l’on puisse lui reprocher est la taille dont il a besoin et le fait qu’il est nettement préférable de le prévoir à la construction de la maison ou lors d’une rénovation lourde !

Le puits hydraulique est son cousin proche, mais plus sensible aux aspirations citadines des hommes et aux problèmes de place… Le principe est strictement le même mais, sur le long terme, des avantages et inconvénients lui sont propres.

De l’eau et non de l’air !

Le puits hydraulique ou puits canadien hydraulique fonctionne non pas avec de l’air (canalisations enterrées) mais avec de l’eau et c’est là sa grande différence dont découlera tout le reste. Cette eau passe dans un réseau de tuyaux enterrés, de la même façon que le fait l’air d’un puits canadien. Elle se réchauffe l’hiver et se rafraîchit l’été. Lorsqu’elle revient dans la maison, elle passe dans un échangeur de chaleur pour réchauffer ou rafraîchir l’air intérieur de la maison. Des canalisations vont ensuite apporter cet air dans la maison ou à une ventilation double-flux.

Le puits canadien hydraulique

Enat44.fr – Le puits canadien hydraulique

Le puits hydraulique ne sera pas l’apanage des écolos purs et durs ?

Ce système très intéressant a globalement 2 avantages (par rapport au puits canadien classique).

Il ne nécessite aucun entretien. L’eau circulant dans le puits est de l’eau glycolée (antigel) non nocive mais qui fonctionne tout de même en circuit fermé. Il n’y a aucun dépôt et aucun filtre ! Pour la santé, c’est le système idéal car le puits canadien pourrait être à l’origine de fuites si le montage n’est pas parfait. Le risque serait des remontées de polluants, des intrusions dans les gaines ou des remontées de radon, gaz naturel radioactif très dangereux.

radon france

Le radon en France – Source : Irsn.fr

Il demande moins de place dans le sous-sol du jardin ! La longueur d’un puits canadien est en moyenne de 30 mètres au minimum avec des gaines assez grosses (pour un débit d’air suffisant). On peut le faire serpenter mais la superficie doit être importantes entre les canalisations… Le puits hydraulique n’a besoin de quelques mètres de tuyaux sous terre. Il peut simplement être installé tout autour de la maison. De fait, grâce à sa taille réduite, le puits hydraulique pourra être installé plus tard, bien après la construction de la maison !

Pour autant, ces inconvénients ne sont pas insurmontables. Si l’on a la chance d’avoir de la place chez soi et qu’un bon professionnel ou très bon bricoleur en auto-construction a monté le puits, pas de soucis ! Il est vrai tout de même que le montage d’un puits canadien à air est plus complexe : pente à réaliser, regards, évacuation des condensats…

En revanche, un inconvénient de taille du puits hydraulique est son besoin électrique (pompe hydraulique notamment). Le puits canadien n’a pas besoin de cela pour fonctionner et l’on sait bien que plus il y a d’électronique dans un système, plus les pannes sont nombreuses… Dans le cas d’une coupure de courant, le puits canadien peut fonctionner, pas le puits hydraulique. Mais pourquoi pas en profiter pour réfléchir à l’installation de quelques panneaux solaires couplés à un système de batterie (comme la fameuse batterie Powerall de TESLA dont on parle beaucoup actuellement) ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *