L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

La batterie TESLA : révolution ou non ?

La batterie TESLA : révolution ou non ?

« TESLA », « TESLA », ça ne vous dit rien ? Pourtant, les tirades en grande pompe d’E. Musk qui a lancé sa fameuse batterie a fait du bruit dans les médias ! Cette batterie lithium-ion est proposée à un prix ultra-compétitif (moins de 5000 dollars pour une puissance de 7kWh). Très intéressant surtout lorsque l’on sait que le poste le plus cher d’une installation d’énergies renouvelables (solaire, éolien…) c’est bien souvent les batteries, notamment parce que les cycles de charge/décharge les usent inexorablement…

De quoi parle-t-on exactement ?

TESLA est une entreprise de la Silicon Valley américaine où elle commercialise des véhicules électriques. Il y a peu de temps, E. Musk, son président a lancé officiellement une batterie individuelle (Powerwall) à des prix défiant toute concurrence permettant de stocker l’électricité produite individuellement par des panneaux solaires, une chaudière à micro-cogénération, une éolienne domestique ou toute autre méthode renouvelable. A première vue, l’offre semble particulièrement alléchante. Mais cet engouement pour ce concept nous fait poser plein de questions. Dans un premier temps, il était prévu que l’Europe puisse être approvisionnée dès 2016 mais l’engouement est tel que les commandes pour ce produit ont explosé et qu’il y a tout simplement rupture de stock.

presentation_tesla

E. Musk et sa batterie dite révolutionnaire

Mais reprenons le problème depuis la base : lorsque vous installez des panneaux solaires photovoltaïques chez vous ou tout autre source d’électricité, vous devez soit stocker cette énergie créée soit la consommer immédiatement. Pour pouvoir la réutiliser lorsque la source est momentanément tarie (nuit ou lorsqu’il y a des nuages pour le solaire ou plus de vent pour l’éolien), l’électricité doit être disponible depuis un système ou un autre. Le système de stockage le plus commun actuel est le réseau électrique (ERDF) mais, pour s’en affranchir, pour n’importe quelle raison, la batterie que l’on trouve dans un ordinateur portable, un téléphone portable ou un vélo électrique (comme un triporteur électrique) permet d’atteindre cette indépendance énergétique recherchée. Il « suffit » de la connecter entre votre source électrique et votre réseau domestique et, si les calculs de besoin ont été correctement réalisés, pas de soucis, vous pourrez vous passer du réseau électrique national.

Le problème du stockage électrique

Le grand problème de l’auto-consommation et de l’auto-production, c’est le stockage de l’énergie, c’est à cette étape que l’on perd actuellement du rendement, de l’efficacité et de l’argent. Les solutions de stockage individuel ne sont pas très efficaces pour une telle quantité d’énergie. La solution TESLA n’apporte rien de scientifiquement nouveau mais a la bonne idée de démocratiser complètement les solutions de stockage individuel et de les rendre complètement accessibles. Un peu comme Free l’avait fait avec les box Internet puis les solutions mobiles… Un dynamitage du marché en quelque sorte !

De quoi abolir le réseau électrique ?

Le réseau électrique d’ERDF est actuellement une solution pérenne et stable permettant de stocker de l’énergie et de gérer les flux simplement. Il est vrai que l’utilisateur lambda n’a pas la main dessus mais ce n’est pas pour autant un problème en soi. L’état est le seul détenteur de ce réseau, ce caractère public fait que les utilisateurs ont la main … indirectement ! Cette stabilité est le point fort de ce réseau mais la gestion de celui-ci est loin d’être simple et peu coûteuse !

On verra bien ce que le futur nous réservera mais cette solution énergétique et marketing « à la Apple » complique sérieusement la tâche tout en proposant une réelle solution alternative ! Sera-ce la ruée vers cette technologie ? Peut-être pas mais les lignes bougent et ça, c’est une bonne chose !

Une vraie avancée pour la « cause » des EnR !

Plus globalement, la question de la production individuelle (solaire, éolienne…) revient sur le devant de la scène, à un moment où la puissance électrique française (essentiellement nucléaire) est largement remise en cause et où on dit de plus en plus que le prix de l’électricité s’envole alors que le prix de rachat de l’électricité solaire sur le bâti (voir les types d’intégration des panneaux solaires) a tendance à baisser ; le moment où il ne sera pas intéressant de revendre son électricité se rapproche inéluctablement.

L’énergie solaire, l’éolien, la biomasse ou même l’hydroélectricité profiteront indirectement de cette avancée marketing. Il est probable que l’effet d’aubaine fasse avancer les technologies Énergies Renouvelables mais, plus que cela, cette émulsion marketing offrira un certain nombre de solutions…

Peut-être ne faut-il mieux pas trop se précipiter…

Avant d’imaginer investir dans cette solution de batterie, mieux vaut se renseigner un maximum. Cette solution a été développée pour le marché américain, notamment californien. Même si les références de batteries électriques de cette entreprise sont bonnes, il faut bien se rendre compte que ces solutions sont appliquées à des véhicules. Ce n’est pas tout à fait la même chose. Les tests pulluleront sur Internet d’ici quelques temps ; même chose pour ce qui est du fonctionnement dans nos maisons européennes….

L’étape précédente est la consommation de ce que l’on produit en journée uniquement (auto-consommation électrique), pour ce qui est du solaire photovoltaïque. Sans solution de batterie donc… On a donc toujours un abonnement mais on profite du réseau et de ses facilités. En parallèle, on peut tester la consommation en journée pour du solaire, sans risque et sans complications ! Cela permet de préparer simplement la situation et la future indépendance énergétique ! Voir les capacités réelles de production solaire ou autre, voir, contrôler ses consommations électriques et sa consommation électrique spécifique et les réduire, préparer le terrain en quelque sorte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *