L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Le paillage, procédé naturel aux mille vertus

Le paillage, procédé naturel aux mille vertus

Depuis que j’ai emménagé dans une nouvelle maison il y a quelques temps, je m’intéresse de près au jardinage ! Jardinage écologique, évidemment… Et j’ai découvert une méthode vieille comme le monde mais diablement efficace et complètement écologique : le paillage !

« Paillage » vient de « pailler » qui vient de « paille »…

Le paillage est une technique de jardinage, pas spécialement écolo ou bio au départ mais dont le jardinage écologique et bio s’est inspiré. Le terme « pailler » vient de « paille » : recouvrir le sol de paille… On peut pailler le fond de la caisse du hamster comme pailler un potager. Il s’agira simplement de recouvrir le sol du potager ou des plate-bandes de fleurs ou de toute autre zone du jardin qui en aurait besoin avec de la paille ou plus largement d’un produit différent selon les cas et les objectifs…

Il s’agit donc de recouvrir le sol avec un produit de paillage (copeaux ou sciure de bois, feuilles mortes, gravier, tontes d’herbe…). Par exemple, les courgettes ont besoin de beaucoup d’éléments nutritifs, le paillage permettra de garder l’eau et ses oligo-élements ! Mais on peut également utiliser le paillage sur n’importe quelle surface à protéger, dans le potager mais pas seulement !

A quoi cela sert ?

Les utilités d’un bon paillage sont nombreuses. Mais cela dépend tout de même du produit de paillage utilisé !

  • Il permet de garder l’humidité et donc de moins arroser et mieux subvenir aux besoins des plantes. Des économies d’eau en perspective ! Lorsque vous recouvrez le sol entre les plantes, l’eau ne s’évapore pas autant que si le sol est nu. Cette humidité est retenue par le paillage !
  • Il permet de mieux garder la chaleur de la terre au printemps lorsque les nuits sont fraîches… Même chose que l’eau mais cette fois pour la chaleur de la terre !
  • Il permet de limiter voire étouffer la pousse des adventices ou « mauvaises herbes ». Comme tous les végétaux, les adventices cherchent de l’air et de la lumière pour pousser. S’il est impossible de les trouver parce qu’un paillage les en empêche, les adventices meurent et ne se développent pas.
  • Lorsque l’on utilise un paillis végétal, celui-ci se décompose et cela permet d’amender la terre sans rien faire, de lui fournir les nutriments dont elle a besoin, un atout indispensable pour une terre a corriger sans apports chimiques et industriels.

Qu’utiliser comme paillis ?

Le produit dont on va se servir pour faire du paillage dépendra de différents facteurs comme les objectifs de ce paillage, l’utilisation ou non de déchets de jardins, l’esthétique…

On trouve, dans le commerce, de nombreux sacs de paillage tout prêt à l’emploi. Il sont souvent fait de copeaux de bois plus ou moins épais. Il peut s’agit de graviers, de terre cuite concassée… Les avantages de ce type de paillage sont essentiellement esthétiques, ils couvrent donc protègent bien les parterres…

Pour éviter d’acheter à nouveau et donc dans une optique éconologique mais également dans une logique humaine de réutilisation de ce que l’on a sur place (un pisé de jardinage en quelque sorte !), on peut également avoir recours à l’utilisation de déchets verts du jardin, tonte de pelouse, branchages… Pour des branchages, il faudra le réduire le plus possible. L’herbe coupée de la tonte pourra faire un excellent paillis. Elle se dégradera avec le temps et enrichira considérablement la terre.

paillage sous rosier

De l’herbe coupée sous les rosiers !

Comme cette décomposition sera relativement rapide, il faudra veiller à « remettre une couche » régulièrement ! Bien entendu, on pourra composer son paillage selon les besoins des plantes et s’en servir principalement comme paillage mais aussi comme système pour nourrir les plantes ! De cette façon, on valorise (un mot à la mode !) les déchets verts ! Les excédents feront un très bon compost !

Un peu comme le compost, le paillage est une quasi-évidence éconologique. Que des bienfaits et pas ou peu d’inconvénients !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *