L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Le marché de l’occasion ou la réutilisation de produits souvent quasiment neufs

Le marché de l’occasion ou la réutilisation de produits souvent quasiment neufs

De plus en plus, les objets de la vie quotidienne sont des secondes-mains… Pour diverses raisons, le choix de l’occasion ou de la réutilisation fonctionnelle d’objet (modifier sa fonction initiale) prend petit à petit son essor. Mais lentement, il faut bien l’avouer…

Des produits dont on se sert plus…

Nos placards regorgent d’objets que l’on a utilisés un temps mais qui ne sont plus utilisés, de vêtements que l’on ne porte plus, de livres qu’on ne relira pas… Et, de plus en plus, les déménagements (pour d’autres raisons) s’avèrent compliqués car nombre d’objets inutiles font le voyage et ne retrouvent pas pour autant une utilité (même si un déménagement est aussi l’occasion de retrouver certains objets que l’on ne soupçonnait pas avoir…). Les fêtes de la consommation comme Noël, les anniversaires, Pâques…. sont une très bonne manière pour les distributeurs, gros commerçants et industriels de remplir nos maisons et de se… remplir les poches ! Bien souvent inutilement !

On pourrait remettre en cause le fondement même de notre société : la consommation à outrance d’objets dont on n’a pas vraiment besoin… Sur 5 cadeaux par exemple qu’un enfant aura pour Noël, seul 1, au mieux, aura une vie remplie ! Les autres prendront la poussière… Lorsque l’on sait ce que coûtent financièrement, écologiquement, énergétiquement, tous ces objets, n’y-a-t’il pas un problème à vouloir toujours plus de consommation ?

L’occasion ou la mise en vente d’objets

Si cette remise en question est salutaire et que l’argument principal pour aller contre est de ne pas acheter dans les magasins (sans achat, pas de consommation inutile), il est souvent compliqué d’avoir, dans les faits, ce genre de comportement radical. Surtout chez les enfants, si tous les adultes ne l’ont pas… Chacun fait comme il peut et c’est bien normal ! Avec Internet et depuis quelques années, on a vu se multiplier des sites marchands proposant de revendre les produits que l’on ne considère plus comme utiles et qui sont encore en bon état. L’initiative est très bonne : un même objet aura alors une seconde vie.

Certains objets sont complètement neufs et même pas déballés car offerts en double ou qui n’intéressent pas. Ceux-là peuvent alors être revendus un bon prix. Mais, en parallèle, de plus en plus, un marché de l’occasion se développe et des objets plus anciens peuvent être revendus à des personnes intéressées. Tout le monde y est gagnant, le vendeur récupère un peu de place et un peu d’argent, l’acheteur paye un peu moins cher et obtient ce qu’il souhaite ! Si tout le monde est honnête, les avantages sont très importants ! Par exemple, pour les livres, un site web comme PriceMinister (une place de marché comme tant d’autres) permet de revendre des livres qu’on pense ne jamais relire et, avec cet argent, d’en racheter d’autres moins cher !

Réutiliser les objets du quotidien et en modifier la fonction

Mais ce qui permet plus de vraies économies, c’est la réutilisation d’objet, la récup, que l’on a mais dont on ne se sert plus. Nos placards regorgent de ce type d’objet. La solution ? Leur attribuer une nouvelle fonction. Vous connaissez tous ou toutes le « trapilo » ? Il y a quelques semaines, moi non plus… Le trapilo est l’art de fabriquer de nouvelles pelotes avec des vieux vêtements dont on ne sert plus ; on les découpe sous forme de lanière que l’on coût ensuite comme on le souhaite. Dans la couture, la réutilisation de vieux vêtements, leur customisation est une pratique depuis longtemps réalisée.

Dans le jardinage, la réutilisation de l’herbe de tonte en paillage dans le potager ou de la taille des branches fait partie de cette « réutilisation » logique et courante. Le compostage redonne une sorte de 2ème utilité aux déchets végétaux. Produire ses propres graines est également une pratique qui vous permettra de nombreuses économies même si ce n’est pas exactement la même chose.

compost_2

Le champion de la réutilisation (puisque de masse) est probablement le tri des déchets. Si le verre est réutilisable à l’envi en tant que verre, les autres matériaux en cartons, papier et même plastique ou métal sauront grâce à ce recyclage retrouver une nouvelle vie « dans un autre corps ». Cette économie circulaire est un des développements d’avenir de notre société !

tri-selectif1

Il est essentiel ensuite de laisser parler son imagination pour trouver une fonction nouvelle à un objet. Ou, à l’inverse, lorsque l’on a besoin d’un objet que l’on n’a pas, c’est tout un art de chercher dans toute la maison un objet qui pourra le remplacer. Pourquoi pas réutiliser une vieille poubelle en plastique dont on n’a plus l’utilité en composteur (on lui fera des trous pour relier le compost à la terre) et hop, le tour est joué !

Un geste à la fois économique, écologique, durable et solidaire

La réutilisation d’objets, le recyclage, la revente d’occasion sont des phénomènes que l’on voit se développer et que l’on peut rassemble sous l’expression à la mode d’économie circulaire. On en entend beaucoup parler, notamment chez nos politiques, un peu à tord et à travers, il faut bien l’avouer. Cette économie circulaire – on ne pouvait pas ne pas en parler sur ce blog – est à développer en parallèle des circuits courts et de l’écologie en général et en particulier ! En parallèle et de manière croisée puisqu’il existe de nombreux liens entre les 2 à créer !

Ce geste a toutes les qualités en théorie. Ce geste, quel qu’il soit, permet de faire faire des économies financières, est bien souvent écologique (du moins, va dans cette direction) – éconologique, donc – durable car il prolonge la vie d’objets usuels et solidaire selon certains aspects (le RELAIS, à qui vous donnez vos vêtements usagés, les recycle pour une part en panneaux isolants naturels pour les habitations, le Métisse, aussi efficace que le chanvre par exemple). Mais plus que ça, ce geste est logique et répond à une certaine cohérence de vie qui consiste à remettre petit à petit cette société de consommation qui ne répond plus à nos attentes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *