L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

La COP 21, conférence de Paris en 2015 sur le climat, un leurre ?

La COP 21, conférence de Paris en 2015 sur le climat, un leurre ?

La COP21 est un rassemblement international d’autorités politiques pour une ratification officielle et mondiale de réductions des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre). Cette manifestation aura lieu d’ici 2 mois du 30 novembre 2015 au 15 décembre 2015 à Paris, à l’aéroport du Bourget. Pendant toute l’année 2015, les pays du monde entier ont déclaré officiellement les intentions globales de baisse des émissions de CO² dans leur industrie et activités énergétiques, de transport… Cette manifestation est un acte politique, diplomatique mais certains doutent de son efficacité écologique, d’autant que ce ne sont bien souvent que des paroles éventuellement soumises à condition…

Econologie-maison.fr et la COP 21

Le blog Econologie-maison.fr soutient officiellement la démarche même si elle condamne les atermoiements politiciens de chacun et émet un sérieux doute sur la réussite de ces entreprises. On en verra bien les résultats dans les années à venir… On peut bien sûr espérer que cet élan officiel et politique limitera l’augmentation des températures à +2°, comme cela est espéré. Mais il y a tout de même fort à parier que sans un certain nombre d’initiatives citoyennes

La mode actuelle pour l’écologie et les économies d’énergie vient en partie de cette initiative politique. Actuellement, en France, des aides financières (CITE, subventions diverses, aides financières en 2015…) dont accordées pour tout travaux de rénovation énergétique de son logement ! On essaye donc de profiter de ces aides pour améliorer son confort de vie. Mais qu’on ne s’y trompe pas : l’écologie est loin d’être une préoccupation prioritaire chez les français ! C’est dommage et malheureux mais il y a fort à parier que sans ces aides, l’écologie n’avancerait pas d’un iota… Pour autant, on voit ça et là quelques initiatives de personnes qui pensent avoir mieux compris que d’autres le problème de l’urgence climatique à venir ! Ces initiatives citoyennes sont le meilleur contrepoids possible aux initiatives politiques actuelles prises par nos autorités politiques, elles permettent de créer un vivier, un nouveau terreau de nouvelles technologies, nouvelles idées particulièrement fertile. Et, que la raison d’origine de tout ce tumulte soit des aides financières, n’a finalement, si la finalité est atteinte, que peu d’importance !

En avant les initiatives !

Pour autant, vous l’aurez compris, les initiatives personnelles et citoyennes sont le meilleur moyen de promouvoir des idées innovantes et de faire passer un vrai message. En matière d’écologie au sens large, on ne peut qu’être d’accord avec cela. C’est en partant des préoccupations quotidiennes des citoyens ordinaires que l’on peut réussir à mettre correctement en forme des réformes ambitieuses en matière d’écologie. L’exemple de la communauté de communes de Thouars qui développe la création d’électricité locale via une énergie renouvelable et gratuite, le méthane (puissant GES) et une usine de méthanisation est un exemple simple et logique de ce que l’on peut faire avec peu de moyens mais surtout beaucoup d’idées ! La France est un pays rural (par rapport à d’autres pays développés), profitons-en pour développer des énergies propres à partir des spécificités d’un terroir !

Fixer un cap ambitieux

La COP21 aura pour ambition de se fixer un cap pour les années à venir. L’idée est que la hausse des températures ne puisse pas dépasser pas 2 degrés en 2100, pour ce qui est des activités polluantes et génératrices de GES dû à l’activité humaine. Cet objectif sera dans tous les cas très compliqué à tenir mais ce qu’il faut privilégier dans ce cas, est de fixer un cap ambitieux qui ne pourra être contourné ! On peut espérer que les autorités politiques mondiales, les ONG… iront loin dans la recherche d’un message majeur à faire passer. Il s’agit purement et simplement de faire prendre un virage à l’humanité toute entière. Moins d’industrie et de consommation pour une vie plus en adéquation avec l’environnement ! Pour cela, il est indispensable que chacun s’y prépare et cherche à être ambitieux ! L’avenir de nos enfants est à ce prix !

Suivre ce cap ?

Même théorique, un cap est un cap ! On reproche souvent à cette manifestation de rester dans la théorie, dans les objectifs obscures et de ne pas vouloir assez mettre en avant les différentes pratiques mise en œuvre. Il est vrai que cette manifestation internationale accouchera au mieux d’un texte ratifié par la plupart des nations présentes. Et on peut se demander clairement si ces bonnes paroles seront suivis de faits. On peut déjà noter que, sur l’article wikipédia « COP21 », certains pays se sont fixés des objectifs « si la politique de leur pays reste inchangée » ; cela veut forcément dire qu’un texte ratifié par tel gouvernement ne sera pas forcément appliqué par le suivant. C’est une des raisons pour lesquelles les initiatives citoyennes sont tellement plus crédibles…

« Je fais ma part… »

Il est faux de dire « les autres le feront… », « inutile de se lancer si tout le monde ne le fait pas ! ». La parabole du colibri chère à P. Rabhi veut que chacun fasse sa part du mieux possible sans s’occuper de ce que font les autres. Cette théorie a des limites car une action groupé est nettement plus efficace qu’une action individuelle. Mais elle a l’avantage de poser l’action au centre des préoccupations humaines et de repousser certains habitudes populaire de « laisse les autres faire »… Si le réchauffement climatique est de toute façon une fatalité, son étendue et issue n’est en aucun cas certaine donc hauts les cœurs et allons-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *