L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les différents Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) : douchez-vous au soleil !

Les différents Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) : douchez-vous au soleil !

On en parle souvent peu mais la question de la production de votre ECS (Eau Chaude Sanitaire) prend de plus en plus d’importance au sein de maison de mieux en mieux isolées. On l’a dit dans d’autres articles traitant de la question de la production d’Eau Chaude Sanitaire, plus l’isolation est bonne, moins les besoins énergétiques sont importants pour se chauffer ; et moins la consommation énergétique pour le chauffage est importante, plus celle utilisée pour la production d’ECS est grande (la meilleur isolation du monde ne changera rien aux besoins en eau chaude d’une famille).

tournesol

Ils en profitent bien eux, du soleil ! Pourquoi pas nous ?

Historiquement, l’Eau Chaude Sanitaire est produite avec la chaudière de la maison. Mais, notamment avec l’avènement de besoins ponctuels citadins, les cumulus électriques sont apparus. Et, avec l’accroissement de l’utilisation de l’énergie solaire, les CESI ont fait leur apparition…

La logique évidente du solaire et de ses moyens de développement

Bien souvent, le plus simple est le plus efficace ! Les CESI fonctionnent finalement un peu tous de la même façon… Il s’agit de chauffer un fluide (eau + quelque chose ou non) grâce à de l’eau qui circule derrière un absorbeur de chaleur, par « simple » rayonnement solaire, souvent derrière une vitre. Le fluide est alors chauffé et redirigé vers le ballon d’eau. Il existe alors 2 types de ballon : soit le ballon est uniquement composé d’eau chaude sanitaire, le serpentin composé de cette eau chauffée passe alors dans le ballon sans contact direct entre les 2 eaux ; soit le ballon est uniquement composé lui-même de 2 ballons indépendants (un pour l’eau chaude sanitaire et 1 pour l’eau de chauffage).

Très simple, cette technique n’a pas la complexité de fonctionnement des panneaux photovoltaïques. Les résultats sont très bons et la technique est complètement maîtrisée ! Les types de CESI existent depuis un certain temps et chacun aura une utilisation spécifique.

Mais la simplicité de ce système vient également de l’énergie utilisée. Le solaire est gratuit, disponible immédiatement, sans transport et sans aucun traitement (très faible énergie grise donc). Elle peut vous apporter jusqu’à 75% d’économie selon votre région. Son seul inconvénient est le fait que le soleil ne brille pas tout le temps (pas la nuit où quand le temps est largement couvert) mais quelques parades existent, comme par exemple, l’alimentation d’un gros ballon tampon qui vous fournira la chaleur nécessaire lorsque le soleil ne sera pas au rendez-vous.

Le système de CESI monobloc

Probablement le plus simple de conception mais l’un des plus complexes à installer. Le système de CESI monobloc est composé d’un seul bloc contenant le panneau solaire et le ballon d’eau dans lequel passe le serpentin. Le cumulus se trouve donc « collé » au panneau…

Les avantages

  • Peu de câblage donc peu de déperditions de chaleur jusqu’au ballon (en revanche, entre le ballon et votre installation…)
  • Potentiellement sans besoins électriques de fonctionnement (système thermosiphon de montée naturelle de la chaleur dans le cumulus)
  • Entretien quasi-inexistant
  • Système le moins cher
  • Longue durée de vie

Les inconvénients

  • Système peu esthétique
  • Faible contenance du ballon
  • Déperditions de chaleur entre le ballon et votre système
Un cesi monobloc

Un cesi monobloc

Le système de CESI à thermosiphon

A l’inverse des systèmes monoblocs, la plupart des CESI que l’on trouve actuellement sont des CESI à éléments séparés. Le ballon de stockage et de chauffage de l’eau et les panneaux solaires sont éloignés. Le système thermosiphon signifie tout simplement qu’aucun moyen forcé n’est utilisé et que le fluide chauffé monte de manière complètement naturelle par simple convection. Lorsqu’il est refroidi, il redescend par convection inversée…

Le CESI à éléments séparés à thermosiphon est un système économique et possède l’énorme avantage de pouvoir fonctionner sans aucun apport électrique mais les panneaux solaires doivent impérativement être plus bas que le ballon !

Les avantages

  • Sans besoins électriques de fonctionnement
  • Entretien faible (car pas d’électronique, ni de mécanique)
  • Système économique
  • Longue durée de vie

Les inconvénients

  • Obligation d’avoir le ballon au-dessus des panneaux solaires (complexe de les installer sur le toit, par exemple)
  • Aucune régulation (mais est-ce nécessaire pour un système aussi simple ?)
Le système à thermosiphon

Le système à thermosiphon

Le système de CESI classique

Les CESI les plus couramment installé en France sont des CESI à circulation forcée. Contrairement au système thermosiphon, une pompe et un circulateur (donc un système électronique qui nécessite un faible apport en électricité) entrainent le fluide hors des panneaux vers le ballon. Celui-ci peut donc être plus bas que les panneaux et sur le toit par exemple. Il est vrai que l’un des endroits les plus efficaces pour capter l’ardeur du soleil, c’est le toit d’une maison, ce système est donc plus logiquement celui qui est plébiscité chez nous d’autant qu’il bénéficie d’une programmation, même s’il reste le plus cher…

Les avantages

  • Programmation
  • Esthétique et simplicité de la pose
  • Bonne durée de vie

Les inconvénients

  • Investissement important (comptez un minimum de 4000 à 6000 euros)
cesi classique

Un cesi classique à vitre ou à tubes – http://chauffe-eau-solaire.durable.com/

 

 

Même si les éléments de sécurité ont été prévus, les systèmes autovidangeables sont très intéressants ! Un système de CESI autovidangeable détecte lorsque le soleil ne tape plus sur les panneaux (en fonction de la température) et fait redescendre le fluide dans le ballon. Celui-ci n’est donc plus exposé au froid de la nuit ou aux intempéries et celui-ci est remplacé par de l’air dans les panneaux. Cela permet de moins abîmer le système et, donc, de l’utiliser plus longtemps ! Une meilleure durée de vie en somme. Ce système est plus cher mais rentabilisé sur la durée !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *