L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les réglementations thermiques sur le neuf : 2000, 2005 et 2012

Les réglementations thermiques sur le neuf : 2000, 2005 et 2012

Depuis maintenant un certain nombre d’année, la France a été obligée, pour des raisons d’urgences environnementales et de réglementations européennes, de prendre des mesures, parfois draconiennes, visant à réduire les consommations énergétiques des bâtiments français. Mais la difficulté est de trouver un bon compromis entre les exigences de la transition énergétique et les possibilités de nombre de personnes sur le territoire. Il ne sert à rien d’obliger à faire des travaux à des personnes qui ne le peuvent pas financièrement !

Des réglementations de plus en plus exigeantes

C’est tout l’objet des réglementations thermiques (RT) qui, petit à petit, sont de plus en plus exigeantes. Concernant les constructions neuves, la question est théoriquement plus simple et les constructeurs doivent se conformer à différentes dispositions. Ceci concerne les cas de promoteurs immobiliers comme le cas des auto-constructeurs particuliers…

Des réglementations de plus en plus exigeantes

Des réglementations de plus en plus exigeantes

Source de l’image : http://www.developpement-durable.gouv.fr/La-RT2012-un-saut-energetique-pour.html

Des objectifs globaux

Les réglementations sur le neuf, contrairement aux réglementations sur l’existant, définissent des objectifs généraux qui englobent la construction dans son ensemble. Basiquement, La RT 2005 demande des constructions dont la consommation énergétique se situe entre 120 et 220 kWh/m² (moyenne à 150 kWh/m²) – niveau D d’un DPE. C’est probablement cet écart qui posait problème… La RT 2012 est, quant à elle, nettement plus exigeante puisqu’elle vise un objectif de seulement 50 kWh/m² ! Des maisons BBC (Bâtiment Basse Consommation) à chaque construction finalement !

L’étape suivante : une nouvelle réglementation sur le neuf encore plus exigeante devrait voir le jour en 2020. Uniquement des maisons passives (qui produisent autant d’énergie qu’elles n’en consomment) ? Ou même à énergie positive ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *