L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

La réglementation thermique sur l’existant : 2007

La réglementation thermique sur l’existant : 2007

Les habitations, dès lors qu’elles sont construites et vendues, sont considérées comme existantes. Les RTs sur l’existant donnent des obligations qui devraient concerner tous les propriétaires. Mais comme il est impossible d’obliger la population entière d’un pays à des travaux lourds sur sa maison, la RT 2007 ne doit s’appliquer que sur lors d’une rénovation ou de travaux lourds dans la maison. A ce moment, et seulement à celui-ci, les propriétaires sont soumis à certaines obligations.

Difficile à faire passer !

Même dans le cas d’une rénovation de l’engagement de fonds relativement importants, les pouvoirs publics se sont refusé à imposer de trop grosses modifications et normes sur les installations. C’est largement compréhensible ! Ajouter quelques centaines d’euros sur une rénovation à quelques milliers d’euros est envisageable, surtout si des aides sont prévues. Mais doubler le prix s’avère bien compliqué…

Une exigence minimaliste !

Contrairement à la RT 2012 (relativement exigeante par rapport à la RT précédente par exemple), la RT sur l’existant 2007 n’oblige pas à une amélioration globale de la performance énergétique du logement mais procède point par point, on parle d’une RT par éléments. Justement pour simplifier les modifications, les rendre moins importantes et les étaler dans le temps, la RT 2007 demande à ce que, lors d’une rénovation (changement de chaudière, ravalement de façade…), une certaine norme (que l’on peut trouver un peu partout sur le web) soit respectée ! Cette norme exige par exemple une résistance thermique pour un mur en contact avec l’extérieur de 2.3 m².K/W (mètre carré-kelvin par watt).

Cette RT est considérée comme peu exigeante et, finalement, beaucoup de bâtiments y répondent… Pour autant, il est probable que la prochaine (2016 ?) soit nettement plus imposante, si l’on veut respecter les objectifs du Grenelle de l’environnement et des différentes réglementations européennes et mondiales.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *