L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Témoignage : je construis un composteur avec des palettes

Témoignage : je construis un composteur avec des palettes

Il y a peu de temps, nous avons emménagé dans cette petite commune de campagne. La communauté de commune vendait des composteurs en bois local pour installer dans son jardin. Nous avons fait l’acquisition d’un composteur de 600L, installé au fond du jardin depuis 2 ans maintenant – en gris sur les photos – (j’avais souvent lu qu’il fallait qu’il soit situé à l’abri de la pluie, c’est peut-être vrai mais ça fonctionne très bien sans toit au dessus…).

Je ne vous rappellerai pas tous les intérêts de faire soi-même son compost (tri des déchets, pédagogie, amendement naturel…) mais il était évident que l’achat était rentable. Les nombreux kilos de compost de très bonne qualité après juste un passage au tamis obtenus ont largement alimenté les légumes du potager comme les fleurs du jardin.

Un composteur en tas temporaire

Le succès de cette entreprise m’a fait mettre en place l’année dernière un tas directement à même la terre du jardin, simplement recouvert d’une bâche. Cette installation peu esthétique a été diablement efficace : j’ai eu un gros apport de terre et d’herbe à composter (mélangé à des déchets bruns et déchets de cuisine) que cette installation m’a permis de transformer. J’ai même eu des crapauds qui sont venus y élire domicile ! Mais elle a un inconvénient majeur : cela prend de la place au sol ! Et comme je n’en ai pas beaucoup… J’ai donc décidé de procéder autrement…

Il est temps de passer à l’action !

Depuis, comme les déchets de cuisine comme de jardin sont également plus nombreux, J’ai utilisé des palettes pour fabriquer un nouveau composteur. Il m’a coûté quelques euros pour le coût des clous et vis et 2 targettes (moins de 8 euros contre 35 au premier qui n’était déjà pas très cher…)… Ce nouveau composteur est quant à lui beaucoup plus petit que le premier, ¼ de la taille environ soit 150L. Peut-être est-il d’ailleurs trop petit, je verrai bien… Aussi haut que le premier mais 2 fois moins large et moins long…

La face avant du composteur

La face avant du composteur

L'intérieur du composteur

L’intérieur du composteur

Le composteur ouvert

Le composteur ouvert

Je n’ai eu besoin que d’une palette dont j’ai récupéré les planches et que j’ai coupé à la scie à main. L’assemblage a été très rapide et le tout a été construit en une demis journée. Ensuite j’ai enlevé le tas de compost sous bâche ancien avec lequel j’ai recouvert complètement une zone peu fertile de mon jardin et installé ce nouveau composteur à côté du premier composteur de 600L. Pour la maturation finale du compost…

Le composteur

Le composteur de 600L + un tas de compost sous la bâche bleue

La nouvelle configuration des composteurs

La nouvelle configuration : on gagne de la place !

La réutilisation de produits

La réutilisation de produits est une solution éconologique particulièrement sensée. En effet, au lieu de tout jeter à la poubelle, des produits courants comme des bâches, des cartons (emballages) pour nourrir les vers de terre, des palettes (transports) et bien d’autres encore peuvent avoir énormément de solutions à mettre en place pour les réutiliser sans les jeter directement. Ca ne coûte rien et cela permet de ne pas jeter donc de moins polluer ! De plus, les matériaux sont naturels et se dégraderont avec le temps (comme ces planches que j’avais retrouvé dans la terre du jardin lorsque j’ai emménagé et qui alimentent la terre en carbone et dont les petits insectes presque invisibles sont si friands), attention tout de même à ce que les palettes ne soient pas traitées ! Que du bonheur quoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *