L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Témoignage : la douce mais puissante chaleur du poêle à bois

Témoignage : la douce mais puissante chaleur du poêle à bois

C’est étonnant de remarquer que la chaleur produite par un poêle à bois (ou à pellets) est complètement différente de celle d’un chauffage central. Récemment, nous avons fait l’acquisition d’un poêle à bois-bûches et nous avions plus ou moins dans l’idée qu’il remplacerait une bonne partie du chauffage produit avec la chaudière et le chauffage central. C’était sans compter sur la différence fondamentale de manière de se chauffer avec les 2 moyens. Comme quoi, notre société s’est habitué à un confort particulier avec le chauffage central mais le chauffage spécifique d’un poêle à bois est bien différent ! Non pas que ce dernier ne puisse pas remplacer une bonne partie de ce chauffage central mais on devra logiquement mettre en place pas mal d’aménagements différents.

Le chauffage central

Le chauffage central chauffe de l’eau envoyée dans des radiateurs. Cette eau, petit à petit refroidie, circule dans le système jusqu’à revenir à la chaudière, être à nouveau chauffée… D’ailleurs, un geste profondément écologique (mais aussi économique) est d’installer un programmateur et/ou régulateur de chauffage qui va indiquer à la chaudière à quelles plages horaires se mettre en route et en dessous de quelle température. Si les économies réalisées ne sont pas forcément considérable, elles le sont au moins à hauteur de 15% de chauffage (énergie, électricité…), c’est donc un gain intéressant mais la démarche d’économies l’est encore plus. Bien entendu, des robinets thermostatiques ou têtes thermostatiques seront installées sur chacun des radiateurs pour limiter la demande de chaque radiateur…

Un régulateur-programmateur de chauffage

Un régulateur-programmateur de chauffage

La chaleur du chauffage central est douce et presque imperceptible. Imperceptible parce qu’on ne passe pas son temps à côté des radiateurs ! La maison ou appartement est chauffée presque sans le savoir. Il s’agit clairement d’un chauffage efficace d’autant plus s’il est associé à un régulateur de chauffage correctement positionné dans l’habitation. Le fait que les radiateurs soient positionnés dans chaque pièce de la maison mène à une vraie efficacité. On pourrait rapidement le comparer au chauffage électrique que l’on trouve dans beaucoup de maisons en France. Mais la comparaison s’arrête à cette disposition tant la sur-consommation électrique et la très faible efficacité de ce chauffage est à déplorer…

Peut-être peut-on tout de même lui adresser une critique claire et nette : le fait de ne presque pas se rendre compte de l’émission de cette chaleur est synonyme de gaspillages souvent, moins avec un régulateur de chauffage et des robinets thermostatiques…

En revanche, la chaleur du chauffage central est sèche et irritante. Elle assèche l’air de la maison, trop parfois et ce peut-être néfaste pour les personnes sensibles.

Le poêle à bois

La chaleur est bien différente. Déjà, elle vient d’un seul endroit de la maison et rayonne sur tous les objets aux alentours. Le poêle est donc à considérer comme un chauffage complémentaire et non une solution de chauffage principal sauf éventuellement dans le cas d’une maison passive ou d’un poêle de masse. Le chauffage se fait par rayonnement (« irradie » les objets autour) ou par convection (chauffe l’air qui monte), les 2 la plupart du temps.

La chaleur est très forte près du poêle et diminue à mesure que l’on s’en éloigne. Contrairement à un radiateur grille-pain électrique, le chauffage par rayonnement est nettement plus confortable. Un poêle à bois (bûches ou pellets) est pensé pour se trouver dans la pièce de vie et irradier les personnes autour de lui.

La chaleur du poêle à bois est donc nettement plus puissante et doit être maîtrisée tant que possible. La chaleur d’un poêle à bois est nettement moins sèche puisque plus localisée.

De plus, le poêle à bois possède de nombreux avantages liés à l’énergie consommée (bois), nettement plus écologique, locale et moins chère.

2 chauffages complémentaires !

L’intérêt de cette solution est de pouvoir combiner ces 2 chauffages ensemble, un chauffage centralisé par l’intermédiaire d’une chaudière et d’émetteurs de différents types (chauffage au sol, radiateurs, chauffage mural…) et un système localisé de chauffage localisé (poêle à bois ou autre chauffage à inertie). On préférera la chaleur gratuite et renouvelable à l’infini du solaire à d’autres solutions à énergies fossiles et le système du SSC, Chauffage Solaire Combiné et du CESI, Chauffe-Eau Solaire Individuel pour l’ECS (Eau Chaude Sanitaire) mais l’intermittence du solaire faire souvent peur… Les 2 systèmes apporteront ensemble un chauffage puissant, homogène et véritablement efficace. Le poêle à bois pourra permettre de nombreuses économies financières en fonctionnant le plus souvent et sera nettement plus écologique. Le chauffage central (plus polluant et potentiellement cher dans le cas du gaz naturel donc à ne pas trop utiliser) pourra pallier au chauffage des pièces annexes dans les cas de froids importants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *