L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les pompes à chaleur (PAC), est-ce vraiment écologique ?

Les pompes à chaleur (PAC), est-ce vraiment écologique ?

Actuellement, on parle beaucoup de chauffage électrique (une aberration française…). Les pompes à chaleurs (pompe à chaleur aérothermique ou pompe à chaleur géothermique) sont des systèmes de chauffage souvent qualifiés « d’écologiques ». Pas vraiment… Du moins, pas dans le même sens que l’utilisation de l’énergie solaire (électricité solaire photovoltaïque ou énergie solaire thermique), que l’éolien, que l’hydroélectricité ou que la biomasse. Mais soyons plus précis et expliquons pourquoi …

Le fonctionnement de l’énergie solaire

L’énergie solaire directe est aujourd’hui de 2 types : soit il peut s’agit d’électricité photovoltaïque soit d’énergie thermique. Dans les 2 cas, on récupère, soit par l’intermédiaire de cellules photovoltaïques, soit par l’intermédiaire d’un simple serpentin derrière une vitre noire, l’énergie du soleil pour l’utiliser pour soi. L’utilisation de capteurs solaires à air est aussi possible mais c’est une utilisation indirecte de l’énergie solaire puisque le solaire chauffe de l’air dont seulement une partie est récupérée… Dans l’utilisation de l’énergie solaire, 100% de cette énergie est captée pour être transformée ; c’est à ce moment que le rendement baisse, drastiquement pour le photovoltaïque. Mais l’objectif est d’utiliser 100% de cette énergie.

tournesol

Ils en profitent bien eux, du soleil ! Pourquoi pas nous ?

Pour cela, les systèmes solaires sont passifs, c’est à dire qu’ils récupère l’énergie qui vient à eux sans besoins extérieurs, quels qu’ils soient. Les rayons solaires tombent sur les cellules photovoltaïques ou sur la vitre noire des capteurs thermiques.

Et les pompes à chaleur ?

Une pompe à chaleur extrait de l’air ambiant ou extérieur, de la terre ou même d’une nappe phréatique souterraine de l’énergie thermique pour la rediffuser dans son circuit et chauffer la maison (pour un CETI par exemple ou pour le chauffage du chauffage central de la maison). MAIS (et c’est là le hic de cette technologie) les pompes à chaleur nécessitent obligatoirement une énergie autre (électricité) pour capter cette chaleur (ventilateurs, circuit électronique, circulation du fluide calorigène…), un peu comme un poêle à pellets nécessite, pour une grande majorité, de l’électricité pour le fonctionnement de sa vis sans fin, son circuit électronique… contrairement au poêle à bois simple.

C’est pourquoi on parle de COP (Coefficient de Performance) pour les pompes à chaleur. Le COP désigne le rapport de l’énergie consommée sur l’énergie produite. Un COP de 3,5 est un minimum pour une pompe à chaleur aérothermique correcte (pour 1 unité d’énergie électrique consommée, 3,5 unités sont produites). Le COP des radiateurs électriques est de 1, impossible qu’il en soit autrement, un radiateur électrique produit exactement autant qu’il consomme.

Finalement ? Écologique ou pas ?

Une pompe à chaleur (même à très bon COP, 5 à 7 dans le cas de pompe à chaleur géothermique) ne peut pas être qualifiée d’écologique exactement dans le même sens que les systèmes solaires, éoliens… Elle nécessite obligatoirement de l’électricité extérieure pour fonctionner alors qu’un Chauffe-Eau Solaire peut, grâce à un système de thermosiphon (réserve d’eau plus haute que les capteurs), fonctionner dans aucune alimentation électrique. L’eau dans le serpentin est chauffée en passant derrière la vitre noire et remontent naturellement (car plus légère que l’eau froide dans le cumulus), y est refroidir, redescend etc.

Le système à thermosiphon

Le système à thermosiphon

On le sait, l’énergie électrique française n’est pas écologique, les risques sanitaires encourus par 75% de nucléaire dans le mix énergétique français sont considérables. Le nucléaire ne crée pas de CO², à l’instar des centrales à charbon, fortes productrices, mais l’extraction des minerais, leur transport font de cette énergie une des pires en terme d’énergie grise. A moins de produire sa propre énergie par de l’éolien ou du solaire domestique…

Pour autant, une pompe à chaleur est nettement moins consommatrice qu’un chauffage électrique classique ou qu’un chauffage aux énergies fossiles (gaz, fioul, charbon). Il faut évidemment le reconnaître. Ce système est un peu cher à l’achat mais pourra permettre de substantielles économies par la suite, de là à dire que c’est un système écologique… On dira donc : bien mais il existe mieux !

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *