L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Quelles aides à la rénovation énergétique en 2017 ?

Quelles aides à la rénovation énergétique en 2017 ?

Depuis les quelques nouvelles aides à la rénovation énergétique en 2015, il n’y pas eu de grands changements ! Cette année encore ne devrait pas voir de grosses modifications, année électorale oblige (présidentielles et législatives)… Pour autant, faisons le point (cela concerne tant les habitations individuelles que collectives) sur les aides à la rénovation énergétique en 2017

Un besoin essentiel : les artisans RGE

Impossible d’aller plus loin et de compter sur des aides si les installateurs ne sont pas spécifiés RGE… Depuis que cette certification a été mise en place en 2014, les certifications ont été un peu longues à se mettre en place mais rencontrent aujourd’hui un vrai succès ! Elle n’est pas pour autant une garantie de qualité du résultat mais uniquement administrative pour s’assurer que toutes les qualifications et assurances ont été prises par l’entreprise…

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

C’est l’élément de cette panoplie d’aide le plus visible et le plus simple d’utilisation mais pas le seul ! En effet, le CITE est un remboursement (crédit d’impôt) ou une baisse (si vous payez des impôts) sur l’année suivante. Pour un bon nombre de travaux : isolation thermique des murs (ITE ou ITI) des parois vitrées ou de la toiture ; installation d’une chaudière à condensation, d’un poêle à bois, d’une pompe à chaleur aérothermique ou pompe à chaleur géothermique, installation d’un CESI (Chauffe-Eau Solaire) ou d’un CETI (Chauffe-Eau Thermodynamique), d’appareils de régulation thermique dans la maison, d’une prise de courant spéciale pour véhicules électriques…), l’état accorde une remise de 30% pour ces travaux. L’entreprise missionnée pour ces travaux vous donne un papier à remplir et signer en même temps que la facture et elle vous renvoie ensuite le montant que vous pouvez déduire sur votre feuille d’impôts suivante. Le CITE est cumulable dans d’autres offres mais l’aide de 30% est calculée autres aides déduites. Les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE et le client doit garder la facture, éventuellement demandable par l’administration fiscale.

La TVA à 5,5% (au lieu de 20%)

Cette TVA réduite sur ce type de travaux souffre de quelques conditions (essentiellement si l’habitation est vieille d’au moins 2 ans).

Le Prêt à Taux Zéro-éco ou PTZ-éco

Pour des travaux plus lourds dans la maison, lors d’une réhabilitation complète et globale de l’habitation par exemple, le PTZ-eco permet de bénéficier d’un prêt de 20000 ou 30000 euros en ne remboursant que ce que l’on a emprunté. Cela fonctionne très simplement, il suffit de voir avec sa banque comme pour un prêt classique. Seule obligation : être propriétaire et effectuer un bouquet de 2 ou 3 travaux complémentaires d’amélioration du fonctionnement énergétique de la maison ou d’envisager une amélioration globale de l’habitation ! La durée de remboursement du prêt est alors de 3 à 10 ans. Et vous avez 3 ans pour faire faire les travaux. Bien malheureusement, ce dispositif est réservé aux habitations achevée avant 1990 (ou après 1948 pour l(option « performance globale » et non un bouquet de travaux. Bien triste lorsque l’on cherche à rénover une maison construite au début des années 2000 lorsque les réglementations thermiques (RT 2000) étaient bien trop peu exigeantes…

Les CEE (Certificats d’Économies d’Énergie)

Les entreprises de fournitures d’énergie comme Total, Auchan… proposent des primes lorsque vous réalisez des travaux d’efficacité énergétique. Ces primes vous permettent des réductions assez substantielles dans l’achat de vos fournitures (rien à voir avec leur installation). N’oubliez pas de les réclamer (que vous ayez acheté les fournitures chez l’enseigne recherchée ou non et que ce soit votre fournisseur d’énergie ou non) !

Les aides de l’anah (Agence Nationale de l’Habitat)

Selon votre cas et votre feuille d’imposition, vous pouvez tout à fait prétendre à d’autres aides, vous aidant dans le financement de tel travaux. Les aides de l’ANAH et son programme « Habiter mieux » dépendent de chaque cas, n’hésitez pas à vous renseigner !

D’autres aides !

Selon que votre maison est très ancienne ou non, une exonération de taxe foncière temporaire peut être envisagée. Selon votre lieu d’habitation, votre commune, communauté de communes, département ou région peut participer aux dépenses…

L’isolation des combles gratuite ou pour 1 euros !

Actuellement et depuis 2015, il est possible de profiter gratuitement ou avec réduction de travaux d’amélioration de l’isolation thermique des combles (ajout de laine de verre ou ouate de cellulose). Ce dispositif est « payé » par les contributions des fournisseurs d’énergie, via les CEE. Il serait dommage de ne pas en profiter, non ?

isolation des combles à 1 euro

L’isolation des combles à 1 euro pour les ménages modestes !

Je fais installer un poêle à bois ! L’acquisition d’un poêle à bois (chauffage principal ou secondaire) peut permettre de profiter de ces aides, tant que son rendement annoncé est égal ou plus de 70%. Par exemple, sur une facture d’installation de ce poêle à bois de 4000 euros environ, plus de 600 euros peuvent être déduits des impôts de l’année suivante ou sous forme de crédit d’impôt, via le CITE. De plus, il est tout à fait possible de bénéficier du dispositif CEE (le montant dépend des fournisseurs…).

poêle à bois

Un poêle à bois tout beau, tout neuf!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *