L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

[Témoignage] Comment est fait mon compost ?

[Témoignage] Comment est fait mon compost ?

Je vois souvent ça et là des questions à propos de la composition d’un bon compost. Le compost a différentes fonctionnalités. Ce peut être un outil pour aider à la structuration de la terre (plus carboné alors) mais, pour cela, j’utilise des engrais verts, préférables à mon avis, car, en plus cet effet structurant, les engrais verts permettent de couvrir le sol, attirer les insectes… Un compost est utilisé la plupart du temps comme engrais naturel et complet. Il s’agit simplement de réutiliser un grand nombre de déchets végétaux (azotés comme carbonés) pour en refaire de la terre, riche et féconde.

La situation de mon compost

J’habite à la campagne mais dispose de peu de place. A mon arrivée dans cette maison, nous avons fait l’acquisition d’un composteur ouvert de 600L. Depuis, j’en ai fabriqué un supplémentaire de environ 250L ; et un troisième est en cours de réalisation (de la même taille ; 250L). Le compost est une ressource essentielle de mon jardin (au potager comme au jardin d’ornement), c’est pourquoi 1000L ne sont pas de trop ! Le petit composteur me sert à « finir » le compost, de mi-mûr à mûr, soit au bout de 6 mois environ et pendant 3 mois environ…

Ces composteur sont aérés (air entre les lamelles de bois) et simplement posés sur la terre donc en contact direct avec elle et ses habitants ! Les composteurs ne sont pas abrités et donc soumis aux aléas météorologiques, sous la pluie. S’il sèche trop, j’y verse quelques arrosoirs (issus de ma cuve de récupération d’eau) mais ce n’est qu’en surface que la terre peut sécher, l’humidité intérieure est toujours un peu la même vu la taille du composteur (1,2 m³ environ) pour le gros composteur. Pour le petit, les besoins en eau sont plus réguliers sans excès non plus ; 5-6 litres d’eau/ semaine quand il ne pleut vraiment pas.

La plupart du temps, je ne m’en occupe pas… !

La composition de mon compost

Au début, on suit des indications plus ou moins officielles. Puis, très vite, on ne fait son propre avis ! S’informer de ce qui se pratique ailleurs est très important mais, au final, c’est son expérience propre qui s’avère essentielle et toujours payante !

Que mets-je donc dans mon compost ?

  • Un ensemble de déchets verts : déchets de cuisine, déchets de jardin, tontes de gazons dont je ne me sers pas pour le paillage de mon potager ou de mes plate-bandes…
  • Un ensemble de déchets bruns : litière végétale de mon chat (sans les crottes), bois, papier, filtres à café compostables, cartons, boites à œufs…
  • Un ensemble de déchets inclassables : marc de café, coquilles d’œuf – très bons apports en calcium (seuls apports animaux sauf quelques touffes de poils de mon chat), un peu de cendres, quelques restes de purins de plantes de l’année précédente comme le purin d’ortie (ces amendements sont de très bon activateurs de compost)…

En fait, j’y mets tout sous certaines conditions

  • Déchets végétaux uniquement
  • Compostable relativement rapidement (les noyaux d’avocats mettent par exemple trop de temps)
  • Des déchets le plus variés possibles

Un bon compost est, à mon avis, un compost équilibré fait du plus grand nombre de choses possibles. On dit souvent 30% de déchets bruns et 70% de déchets verts : cela vient surtout du fait que le carbone des déchets bruns met nettement plus de temps à se libérer que l’azote des déchets verts et donc que, si on fait 50-50, il y aura trop de déchets carbonés au bout d’un moment… Pour autant, il ne faut pas pour autant se prendre la tête… Je ne me préoccupe pas beaucoup de ces proportions, le compost que j’obtiens est très bon et très noir… La variété est essentielle !

Juste ne pas mettre de déchets de cuisine avec viande ou poissons : non pas que ça ne se décompose pas mais ça attire chiens, chats, rats… Et cela risque de déséquilibrer le compost.

Pour ce qui est des pelures d’agrumes : trop d’agrumes risquent d’acidifier à l’excès votre compost et cela met un peu de temps à se décomposer mais j’en met toujours un peu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *