L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les énergies fossiles (gaz et fioul), pas top ?

Les énergies fossiles (gaz et fioul), pas top ?

On parle beaucoup des avantages des énergies renouvelables mais nettement moins des inconvénients des autres énergies. D’un point de vue éconologique, il n’y a pas photo ! Mais en quoi exactement ?

Les énergies fossiles sont des matières premières à visée de combustion qui ont subi une transformation telle que l’on parle d’elles en tant que traces fossiles. Le gaz naturel ou le pétrole sont des énergies fossiles. Après raffinage et transformation pour utilisation individuel, on parlera de gaz naturel et de fioul domestique (FOD). Ces matières premières sont le résultat de processus de composition, de processus géologiques et biologiques extrêmement long et sont présentes dans notre sous-sol depuis des millions d’années.

L’utilisation des énergies fossiles induit donc une utilisation des ressources de notre planète. Des ressources non renouvelables, donc finies…

Prix des énergies, aucune commune mesure !

Le sous-sol de notre planète regorge de matière première comme les énergies fossiles. Mais, actuellement, leur quantité étant finie et non renouvelée ni renouvelable, les stocks décroissent alors que la demande mondiale augmentent (on en vient d’ailleurs à des débats surréalistes sur la pertinence écologique de l’extraction de ressources telles que le gaz de Schiste…). Depuis les chocs pétroliers, les ressources en pétrole sont devenues une arme géopolitique d’une puissance considérable, clairement l’une des plus puissantes.

Les prix d’achat sont soumis aux fluctuations de la bourse mondiale et le FOD comme le gaz naturel (dont le prix est indexé sur le cours mondial du pétrole) et ne peuvent alors qu’augmenter sans relâche puisque la demande augmente alors que l’offre baisse (selon les bonnes vieilles règles du capitalisme et libéralisme actuels). Tant pour ce qui concerne l’énergie primaire que finale…

On voit dans ce graphique que la hausse des prix est ininterrompue depuis un certain nombre d’années et ce n’est pas la conjoncture actuelle qui risque de changer la donne. Nombre de ménages français sont donc condamnés à payer de plus en plus cher leur énergie de chauffage !

L’électricité est l’énergie la plus chère, il faut bien se le dire ! Même si ce n’est pas une énergie première et qu’elle vient de la combustion d’autres énergies (centrales thermiques) ou des centrales nucléaires. A peine 15% de la production d’EDF vient d’autres sources dont renouvelables (hydroélectricité en majorité). L’électricité n’est pas une énergie fossile mais j’en profite pour faire la remarque selon laquelle un chauffage basé sur l’électricité (chaudière ou convecteurs individuels) doit être mûrement réfléchi, au regard de son prix… Le cas des PAC, donc le fonctionnement est basé sur l’électricité (en d’autres proportions certes), est également à réfléchir…

Ecologiquement, les énergies fossiles, c’est le diable ?

Sans aller jusque-là non plus. Attention d’ailleurs à l’argument qui court selon lequel les énergies fossiles sont des énergies naturelles. Il est vrai que pétrole et gaz naturel viennent de ressources naturelles mais la comparaison s’arrête là… Sans parler du fait que toutes les énergies sont alors naturelles, ce qui rend cet argument complètement caduc…

Une idée de la consommation des énergies dans le monde…

(http://energies-fossiles.blogspot.fr/) Une idée de la consommation des énergies dans le monde…

D’un point de vue écologique, les énergies fossiles sont tout de même ce que l’on fait de pire. Tant du point de vue de leur extraction, de leur raffinage, de leur transport jusqu’à la chaudière du propriétaire final, les énergies fossiles peuvent être considérées comme des hérésies écologiques, à l’heure des innovations scientifiques et technologiques actuelles.

Penser d’ailleurs que certains pays se tournent actuellement vers la catastrophe environnementale que constitue l’extraction et l’utilisation du gaz de Schiste en dit long sur les politiques environnementales actuelles…

Une installation pour forer du gaz de Schiste

Une installation pour forer du gaz de Schiste

Cela pose clairement la question de la solitude de l’individu en vue d’apporter de réelles réponses à des problèmes écologiques monstrueux… Et c’est en l’individu et sa conscience écologique (heureuse, selon l’ADEME et sa dernière étude sur le tri des déchets et son ancrage dans l’esprit des français) qu’il faut actuellement reporter ses espoirs, semble-t-il…

La quantité d’énergie grise pour l’utilisation de ces énergies est considérable. A la maison, la combustion du gaz naturel comme du FOD produit une quantité de gaz polluants et toxiques importante, sans parler des fameuses particules fines, responsables de nombre de nos derniers épisodes de pollution cancérigène, de plus en plus courant. Le rejet de gaz à effet de serre est très important également. Rien ne pousse donc dans le sens de l’utilisation de telles énergies ! Tout pousse finalement à les refuser…

Vers quelles solutions se tourner ?

Le bois, une vraie solution ?

Non, le bois ne doit pas être considéré comme tel. Pour autant, cette énergie est de loin préférable aux énergies fossiles.

Elle est tout d’abord moins chère. Même si son prix est indexé en bourse, les ressources mondiales sont encore peu exploitées et, avec une bonne gestion durable des stocks, il est évidemment très simple d’en faire une énergie renouvelable.

Elle est moins polluante. Les arbres emmagasinent du CO² tout au long de leur vie qu’ils restituent uniquement au moment de leur combustion. On dit donc du bois que c’est une énergie neutre en CO².

Il reste tout de même que cette énergie est issue de la combustion du bois, donc que son pouvoir polluant (notamment en termes de particules fines) existe bel et bien. Cette énergie est à recommander largement en comparaison aux énergies fossiles, bien sûr mais n’est pas pour autant une énergie verre !

Les énergies renouvelables

eolien

L’éolien, avenir énergétique de la France ?

 

Se tourner vers les énergies renouvelables est LA solution mais qui ne peut être mise en place que sur un temps relativement long. L’investissement dans un chauffage complet et renouvelable est tel qu’il est rarement possible de passer de l’un à l’autre en une fois, même si ce serait souhaitable. Pourtant des aides existent et un tel comportement serait largement encouragé et rentable sur le long terme !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *