L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Quel appoint pour son CESI et CETI ?

Quel appoint pour son CESI et CETI ?

Le hic avec les énergies renouvelables, c’est qu’il est rare que, seules, elles fournissent 100% d’eau chaude ou de chauffage. C’est pourquoi elles fonctionnent parfaitement en complément d’une énergie de combustion ou plusieurs ensembles, comme du solaire thermique et une pompe à chaleur, par exemple.

CESI et CETI ont besoin d’appoint

Comme on l’a vu dans des articles sur le Chauffe-Eau Thermodynamique Individuel ou le Chauffe-Eau Solaire Individuel, un appoint est obligatoire pour obtenir 100% d’eau chaude et non tiède ou froide. Bien entendu, cela dépend de la région où vous habitez, de la météo, de l’altitude, de votre installation…

La faille principale du CETI est les températures qui descendent en dessous de 5°. En moyenne, la pompe à chaleur commence à avoir du mal à produire une chaleur suffisante pour une famille sans dépenser trop d’électricité. Celui-ci aura alors besoin d’un appoint de 30% à 40% complémentaires pour mener à bien sa mission.

Pour ce qui est du CESI, le manque d’ensoleillement ou, au contraire, un excès calorique des panneaux, la variation de l’angle d’inclinaison entre le soleil et les panneaux solaires peuvent être des facteurs de baisse du rendement de l’installation solaire. De même que pour le CETI, le CESI aura besoin d’un minimum de 30% à 40% de chauffage complémentaire.

L’électricité comme appoint par défaut

Bien souvent, notamment lorsque l’on ne connait pas très bien les différents enjeux et fonctionnements de ces systèmes, les vendeurs proposent, sans le demander, l’installation de CESI ou CETI avec appoint électrique intégré. Cela signifie simplement qu’une résistance électrique sèche (dans un fourreau) complète votre ballon solaire ou thermodynamique. Lorsque l’énergie principale et renouvelable n’est pas suffisante, le ballon met automatiquement, selon les réglages, en marche cet appoint.

L’avantage principal de ce système est la simplicité d’installation. Le chauffe-eau est tout prêt et il n’y a pas de complément d’installation à faire (tuyaux à relier à la chaudière…). De plus, ces systèmes-là sont souvent moins chers que les autres systèmes d’appoint. En effet, tant au niveau de l’installation que du matériel, ces prestations sont les plus vendues donc les moins chères…

Fonctionnement d’un CESI avec appoint électrique

http://enr-habitat.com/ Fonctionnement d’un CESI avec appoint électrique

Pour autant, l’énergie d’appoint est l’électricité, énergie la plus chère du marché. Dans le cas où le besoin d’appoint serait important, les pertes financières risquent d’être importantes (et ce, surtout dans le cas d’un chauffage complet aux énergies renouvelables) donc calculez bien votre coup et sortez la calculette, en fonction de vos consommations existantes !

La chaudière peut faire un bon complément !

Pour le cas du solaire (CETI), les ballons bi-énergie sont des solutions intéressantes qu’il ne faut en aucun cas négliger ! Un ballon bi-énergie sera chauffé prioritairement par un serpentin solaire puis suivi d’un serpentin chauffé par la chaudière permettant de fournir le complément des fameux 30%… On n’utilisera donc pas de CESI à proprement parler mais on installera un ballon bi-énergie et des panneaux solaires sans oublier le raccordement à la chaudière…

Fonctionnement d’un CESI avec appoint chaudière

http://www.absolue-energie.com/ Fonctionnement d’un CESI avec appoint chaudière

Le bois pourra être un complément particulièrement intéressant. Cette énergie renouvelable, plus écologique et nettement moins chère que les énergies fossiles, apportera une réelle plus-value à votre installation. Le bois est également nettement moins cher que l’électricité. A moyen terme, les économies sur la facture d’électricité, grâce à votre appoint bois couplé aux besoins quasi nuls du CESI en ressources électriques, seront tant du point de vue écologique qu’économique très intéressantes. Bien entendu, un appoint fioul ou gaz est toujours possible mais nettement moins intéressant pour ce qui est de l’éconologie !

Dans le cas du thermodynamique, on installe dans 95% des cas un appoint électrique. Puisque le système est électrique (besoins pour la pompe), autant aller jusqu’au bout… Mais le raccordement du CET à la chaudière est possible ! Il faudra bien penser à le spécifier dès le départ et vérifier que l’installateur vend et installe des chauffe-eaux thermodynamiques de ce type…

D’autres possibilités ? Le cas d’un chauffage solaire couplé à une PAC

Les appoints peuvent également être des énergies renouvelables. Une PAC air-eau permettra le chauffage de l’eau avec les calories de l’air. Dans un ballon bi-énergie, elle pourra donc servir de complément intéressant. Le ballon bi-énergie sera donc alimenté par des panneaux solaires et une pompe à chaleur dédiée au chauffage qui fera le complément. Cette solution est peu usitée actuellement pour plusieurs raisons. Son prix d’investissement reste assez élevé et il semble peu logique d’investir autant uniquement dans le chauffage de l’ECS.

Pour autant, il sera plus judicieux d’installer une PAC pour le chauffage couplée à un SSC (Système Solaire Combiné, à une autre énergie), ce qui finalement reviendra au même (d’un point de vue global). Il n’y aura pas de système spécifiquement dédié à la production d’eau chaude mais un système complet de chauffage qui gérera également la production d’eau chaude !

Le SSC : Système Solaire Combiné

Le SSC : Système Solaire Combiné

Un tel système sera effectivement cher à l’investissement mais il est évidement possible de l’étaler (d’abord une PAC en complément d’un ancien chauffage aux énergies fossiles, ensuite un SSC en remplacement de cette ancienne chaudière…).

Le taux de couverture d’un SSC

NES – Le taux de couverture d’un SSC

A moyen ou long terme, ce système devrait vous permettre de faire pas mal d’économies. Finalement, grâce au solaire gratuit à l’usage et à la PAC, faiblement gourmande en énergie et source de grosses économies, votre facture de chauffage devrait fondre comme neige au soleil ! Et, d’un point de vue purement écologique, il est certain que cette solution est très bonne (solaire parfaitement écologique et PAC, source d’énergie renouvelable) quoi qu’un bon nombre de personnes critiquent largement le système des PAC et lui préfère la combustion du bois (chaudière au bois + SSC)…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *