L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Et si on faisait un potager dans le jardin ?

Et si on faisait un potager dans le jardin ?

Et pourquoi pas ? Chacun a droit à ses bons fruits et légumes frais et « gratuits », non ? En effet, cette mode du « bio » et de « l’authentique » a depuis quelques années traversé la tête de plus d’une personne… On rêve tous de diriger soi-même sa destinée et celle de sa famille, la nourrir directement de son propre travail et de lui faire goûter aux joies de la nature, comme on y a soi-même goûté, étant petit.

Quelques m² suffisent…

Pas besoin d’un terrain particulièrement grand ! Même quelques m² demandent de toute façon un travail important. Mieux vaut, de toute façon, commencer petit pour prendre de bonne habitudes et, ensuite, augmenter la taille de son potager… Ce sera nettement moins décourageant, moins difficile et vous serrez tout autant fier de vos résultats !

Que planter pour commencer ?

Le tout est de commencer par des choses simples, qui poussent facilement et qui ne vous compliqueront pas la tâche. Pourquoi pas des radis ou des carottes ? En effet, le temps de pousse n’est pas très long, vous pourrez faire plusieurs plantations dans l’année et la nature corrigera vos petites « erreurs » !

Le choix de ce que l’on plante dépendra également de la date à laquelle votre potager sera prêt. Car on n’aime pas attendre ! On a alors envie d’attaquer les plantations tout de suite. On le sait bien, la meilleure période, c’est le printemps et le début de l’été (juin) mais certaines graines également être mises en terre jusqu’au mois d’octobre (c’est le car des radis par exemple). La seule période à proscrire est l’hiver (mi-novembre à mi-février) à moins de posséder une serre. Mais on peut planter toute l’année, moins à certaines périodes, c’est tout. Il suffit de bien se renseigner avant. Il existe, sur Internet, tout un tas de calendriers plus ou moins bien faits.

Utiliser l’énergie gratuitement

Faire un potager ne coûte rien du tout ! Tout au plus quelques graines et un peu de terreau. Mais cela nécessite tout de même du temps et un peu de sueur ! En effet, vous devrez réfléchir à comment fait, prendre des conseils un peu partout, en fonction également de votre terre et de la météo locale. Mais il sera inutile d’attendre trop longtemps. Alors foncez !

Préparer la terre sera sans doute l’étape la plus « complexe » et la plus longue. Pour autant, il faut rechercher une terre riche (si vous y trouver pleins de vers de terre, c’est un bon signe !), humide, un peu ombragée. Vous devrez avoir accès à tous les coins de ce potager car tout se propage très vite dans la nature. Un coin un peu laissé à l’abandon où poussent de mauvaises herbes s’étendra vite !

Récupérer l'eau de pluie

Récupérer l’eau de pluie

Utiliser l’eau de pluie que vous aurez récupérée dans la cuve est une eau idéale pour vos fruits et légumes car ils y sont déjà habitués. N’hésitez pas à arroser régulièrement en quantité moyenne (si l’eau ne vous coûte rien, il vous sera plus facile de moins regarder à la dépense… Le soir ou le matin pour éviter le gaspillage de cette eau due à son évaporation immédiate.

Et, on ne cessera jamais de le répéter, il est indispensable de bichonner vos plantes. Le plus possible ! Elles vous le rendront bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *