L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les EnR ou Energies Renouvelables (solaire, éolien, biomasse…) : gratuites, autonomes mais…

Les EnR ou Energies Renouvelables (solaire, éolien, biomasse…) : gratuites, autonomes mais…

Je me penchais plus avant sur la question des ventilations solaires et je me disais qu’il n’y avait pas forcément de quoi faire un article complet. Quoique… Je me suis rendu compte que l’on utilisait beaucoup aujourd’hui des petits systèmes solaires voire éoliens pour des appoints particuliers ou des besoins spécifiques.

L’autonomie et la gratuité : des avantages certains

Par exemple, pour amener la lumière dans un coin relativement reculé de son jardin, l’installation d’un petit système solaire avec (petit) panneau solaire photovoltaïque intégré possède un avantage indéniable : la facilité d’installation. Inutile de prévoir des gaines, de les enterrer et de faire passer des fils de courant ! Les systèmes solaires n’ont besoin de rien ! Ils sont donc complètement autonomes ! Sans compter, évidemment, que cette énergie est complètement gratuite ! Bien entendu, la question est simple lorsque l’on ne parle que d’une ampoule plus ou moins forte selon les cas.

Les contraintes sont simplement différentes

Lorsque l’on a besoin de plus de puissance ou que l’on n’a besoin d’énergie la nuit, la question du solaire ou des énergies renouvelables est différente puisqu’il va falloir envisager un certain nombre de complication. Mais si l’on compare au système électrique classique raccordé au réseau, le problème est finalement le même, les avantages et les contraintes sont simplement autres ! Le solaire est gratuit et simple d’installation mais complexe à stocker (l’électrique plus classique aussi mais c’est EDF qui s’en occupe !). Ce stockage est d’ailleurs la question actuelle à propos du solaire ou de l’éolien qui reste la plus problématique ! Le pic de production solaire est à 14h solaire par exemple alors que ce n’est pas du tout l’heure des gros besoins domestiques…

Revenons à notre ventilation solaire…

Elle peut être de 2 types. Soit l’électricité dont a besoin le ventilation est d’origine solaire (une VMC pourra fonctionner avec un apport solaire voire pour une ventilation double-flux), soit l’ai lui-même est chauffé par notre soleil… Dans tous les cas, les questions de leur autonomie apportent énormément d’avantages. Une maison secondaire n’est pas habitée toute l’année, par principe. Mais, on le sait bien, une maison ne peut pas être utilisée qu’une petite partie de l’année sans qu’il y ait des problèmes. L’humidité résiduelle est probablement le plus gros ennemi de l’habitation sporadique d’une maison. La meilleure lutte contre cette humidité que l’on sent souvent, c’est bien une présence régulière et courante pour pouvoir aérer et brasser l’air (une VMC peut y palier mais elle doit être alimentée). De fait, une ventilation solaire peut être une bonne solution pour chauffer un peu la maison (et donc limiter l’apparition de l’humidité) et/ou l’aérer régulièrement, pour ne pas arriver dans une maison qui sent le moisi et froide et avoir besoin de 2 jours pur tout remettre en ordre…

Lorsque c’est le soleil qui chauffe de l’air dans des gaines derrière un panneau noir, il peut alors être envoyé dans la maison, un peu comme une VMI, pour renouveler l’air et limiter l’apparition des moisissures tant redoutées… Cela ne coûtera rien et sera simple à installer (d’autant plus si la maison est isolée et non raccordée au réseau)…

un système simple complètement autonome

Norellagg.com – un système simple complètement autonome

Le solaire est donc une solution intéressante pour un minimum d’entretien dans des maisons secondaires ! Un avantage de plus à se mettre sous la dent donc !

Vous voyez où je veux en venir ?

On se focalise bien souvent sur les avantages que peuvent fournir les EnR en comparaison directe avec les systèmes habituels. C’est bien souvent une erreur parce que la manière de penser écologique, bioclimatique ou simplement éconologique est elle-même bien différente ! Les EnR ne luttent pas avec les mêmes armes ! Notre société est trop ancrée dans le sacro-saint système des énergies fossiles (gaz, fioul) voire de la combustion du bois mais il ne faut pas voir les choses de la même façon…

Les EnR sont, pour nous, une obligation par laquelle nous allons devoir passer. Reste uniquement à savoir comment et sous quelle forme (délais, contraintes…)… Mieux vaut tout faire pour que cela se passe bien, non ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *