L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Se protéger de la chaleur comme du froid : inertie thermique, isolation et confort

Se protéger de la chaleur comme du froid : inertie thermique, isolation et confort

Les maisons « d’antan » étaient pour la plupart de grandes maison avec des murs très épais mais de vrais passoires thermiques ! Pour autant, ces murs épais constituaient une très bonne enveloppe. On en a vu la raison, à cause de l’inertie thermique que les matériaux comme la pierre ou le béton apportent à une maison. De même, nombre de couvertures comme le pisé amènent une régulation hygrométrique salvatrice.

Depuis, notamment après la seconde guerre mondiale, l’immobilier a toujours été un secteur particulièrement porteur. Mais, à des fins commerciales, pour attirer les éventuels acheteurs, les promoteurs étaient obligés de tirer les prix vers le bas. Et, les matériaux de construction sont un des budget les plus importants ; plus les maisons sont fines, moins elles sont chères ! Cela a d’ailleurs pu donner lieu à de nombreuses erreurs…

Aujourd’hui, avec la RT 2012 et les autres, les constructeurs sont soumis à d’autres règles de constructions et notamment certaines exigences en matière d’isolation thermique (pour des économies d’énergie). De plus en plus d’ailleurs, les matériaux biosourcés prennent leur place dans le paysage industriel de construction.

Construction bioclimatique et confort

Le concept du bioclimatisme prend petit à petit son essor et devient, dans la tête de plus en plus de personnes, la règle en matière de construction immobilière. Pour autant, il n’est inscrit nulle part que les constructions modernes (post RT 2012) doivent suivre ce schéma bioclimatique.

Il n’en est pas moins que, de plus en plus, la notion de construction en accord avec son environnement (le plus possible du moins) et en accord avec ses habitants prend de la place. Il en découle logiquement cette notion de confort qui, ici, n’a rien à voir avec ce que l’on pourrait payer une maison plus confortable ; ce sont l’architecture de la maison et son agencement qui sont naturellement confortables et non ses équipements !

<p »>Le principe bioclimatique associe « architecture en lien direct avec son environnement » comme le concept de l’inertie thermique par exemple et « isolation thermique ».

Trois notions intrinsèquement liées

« Isolation thermique », « inertie thermique » et principes bioclimatiques et « confort » sont donc aujourd’hui des notions à rapprocher dans la construction industrielle pour aller sereinement vers cette fameuse « transition énergétique » que nos politiciens veulent tant, bien qu’on ne les ait pas attendu…

Pourtant, relier ces 3 éléments ne va pas forcément de soi. Seules les personnes se mettant à de l’auto-construction l’ont souvent intégré et rarement celles ayant une influence sur le législateur. Avoir une maison bien isolée est une bonne chose mais ce n’est pas l’unique cause permettant de garder la chaleur d’une maison ! Un mur-masse permet, simplement et gratuitement de garder cette précieuse chaleur à la maison, issue d’un chauffage domestique ou des rayons du soleil.

Le déphasage thermique, principe de base de l’inertie thermique

Tout simplement, le déphasage thermique est le phénomène causé par certains matériaux, durs comme la pierre ou le béton de restituer plus tard une chaleur acquise. Si vous murs sont constitués de ce genre de matériaux, la chaleur du moindre rayon de soleil ou produite par votre chaudière sera stockées et restituées plus tard, la nuit ou à un autre moment. Le principe est simple et répond à de nombreuses exigences !

On sait depuis bien longtemps que les rayons du soleil sont capables de nous chauffer complètement gratuitement et sans aucun recours à ces énergies fossiles donc le traitement global produit une quantité d’énergie grise et pollution effrayante. Mais on ne maîtrise complètement que depuis quelques dizaines d’années (de manière industrielle j’entends) les principes de l’inertie thermique et du déphasage thermique !

Relier cela à une bonne isolation et vous aurez…

Un cocktail parfait ! L’isolation thermique doit faite par l’extérieur pour accroître encore plus les capacités des matériaux à forte inertie thermique.

Dans une maison suivant ces principes, vous pourrez avoir une véranda bioclimatique bien conçue qui chauffera votre maison ! Les murs à forte inertie thermique prendront la chaleur (et éviteront les surchauffes en été et seront bien utiles en hiver), la garderont. L’isolation thermique par l’extérieur permettra que cette chaleur rendue la nuit n’aille pas « chauffer les étoiles » mais l’intérieur de votre maison (été comme hiver !).

L'isolation extérieure d'un mur en pierre privilégiée

Ecosources.info – L’isolation extérieure d’un mur en pierre privilégiée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *