L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Le chanvre, produit biosourcé à tout faire ?

Le chanvre, produit biosourcé à tout faire ?

Il est un produit qui a la côte en ce moment ! Le chanvre a toujours eu une réputation sulfureuse mais, dans le bâtiment, elle est toute autre. En effet, ce produit biosourcé possède tellement d’avantages que, bien utilisé, il pourrait rendre de vrais services utiles et faire gagner beaucoup de temps et d’argent !

Cette plante est naturellement plantée, récoltées et, de plus en plus, utilisée dans les processus de construction et de bâtiment.

Les performances techniques du mortier de chanvre

Le chanvre, dès lors qu’elle a été ramassée, est séché et découpé en petits morceaux. Cette plante doit ensuite être associée à d’autres produits pour pouvoir être utilisée tel quel. Il s’agit souvent de chaux voire de béton, on parlera alors de mortier de chanvre. L’idée est de « noyer » le chanvre ou chenevotte (partie centrale de la tige de chanvre, très légère et isolante) dans le mortier (la chaux lui ajoutant des propriétés hygrométriques) pour pouvoir utiliser ses qualités. On pourra alors produire des « briques de chanvre ».

En matière de résistance et durabilité, le chanvre possède toutes les qualités d’une structure bois. Cela signifie donc que ce produit est tout à fait recommandable pour une utilisation dans les processus de construction ou de rénovation immobilières.

L’avantage principal du chanvre : ses propriétés isolantes

Les performances énergétiques du chanvre sont probablement son principal avantage. En effet, le lambda est de 0,07W/m.K à 0,12W/m.K ; cela fait de ce matériau très bon ratio dès lors qu’on envisage toutes les qualités de ce matériau. Cela signifie que la conductivité thermique du chanvre est très faible et, combiné à une bonne épaisseur, qu’il empêche tout simplement la chaleur (ou le froid) de le traverser ! Son R (résistance thermique) est, pour une épaisseur de 5 cm, de 1,25 ; et pour une épaisseur de 20 cm, il est de 5. Cet isolant biosourcé possède donc de réelles qualités isolantes qui en font un des meilleurs matériaux de construction utilisables.

En ce qui concerne la résistance acoustique, dont on parle bien trop peu, elle est également remarquable puisqu’elle est tout aussi bonne que des laines minérales du type laine de verre ou laine de roche. Cela signifie donc, dans une utilisation pour des murs extérieurs ou des cloisons entre appartements, vous n’entendrez pas les voisins ! Un plus non négligeable, vu que le confort auditif intervient largement dans la gestion des troubles neurologiques, du sommeil…

D’autres qualités indéniables !

Le chanvre possède une réelle résistance au feu. Lorsque la plante est « vivante » ou plongée dans de la chaux (au comportement ignifuge), les risques sont inexistants. Pour autant, comme il s’agit d’une plante qui, sèche, peut être inflammable, il est préférable de la traiter ou de l’insérer dans un « cadre » étanche et ignifuge (comme des caissons ou du béton de chanvre).

Le chanvre est également peu sensible aux parasites, rongeurs ou insectes ! De même que pour le feu, si le contact est direct entre le chanvre et l’extérieur, il est préférable de le traiter tout de même, ce qui ne lui pose strictement aucun problème.

Le chanvre possède également de bonnes capacités hygrométriques. Il permet une bonne régulation de l’humidité ambiante et sert de bon intermédiaire entre l’intérieur et l’extérieur. Associé à de la chaux, l’efficacité est doc top, un peu moins avec du béton.

Un très bon matériau estampillé RT 2012

RT 2012

Pas de soucis, vous y êtes !

Globalement, le matériau permet d’atteindre facilement les minimums de la RT 2012. Quelle que soit la façon dont on l’utilise, ce matériau est donc un bonne solution pour les développements industriels. Son incorporation aux processus industriels est d’ailleurs en cours de développement !

Son développement local permet donc de limiter largement les coûts et d’améliorer une filière générant emplois, développement économique et social. Sans compter que les avantages écologiques, dès que l’on s’éloigne d’un recours quasi-obligatoire aux matériaux classiques et aux énergies fossiles, sont incomparables, un peu comme l’utilisation du bois…

Le chanvre demande une faible énergie grise de production puisque, justement, son développement est local, simple et économique ! Ce matériau biosourcé est donc très pratique pour cela. Ecologique, économique, parfait, donc !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *