L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

L’énergie hydro-électrique : pour les particuliers ?

L’énergie hydro-électrique : pour les particuliers ?

Imaginez la situation :vous êtes à la recherche d’un bien immobilier, vous visitez des dizaines de maisons à la campagne sans aucune chance de trouver la perle rare… Vous souhaitez une maison un peu perdu mais pas trop, avec des travaux éventuellement mais pas trop, pas trop chère et avec un bon nombre de commodités. Vous avez donc une idée bien précise de ce que vous cherchez ! Mais, forcément, c’est très complexe à trouver ! Et pourtant, alors que vous êtes sur le point de rendre les armes et choisir une petite maison pas mal mais qui ne vous fait pas rêver, une ultime visite vous permet la rencontre parfaite : une grande maison, avec beaucoup de terrain, toutes les commodités et un potentiel considérable. Et dans vos prix ! Bref, vous êtes conquis !

Sur votre terrain passe même une petite rivière dont le débit est relativement élevé alors que vous êtes en été, vous donne quelques idées !

Comment utiliser cette rivière ? L’hydroélectricité, kesako ?

D’un point de vue esthétique, une rivière sous quelques arbres, c’est sympa, c’est sûr ! Mais elle peut vous servir à bien plus que cela !

L’hydroélectricité, c’est tout simplement l’électricité produite avec les courants d’eau. Une chute d’eau possède une force d’inertie considérable, en tombant. Lorsqu’elle tombe sur une turbine et la fait tourner, cette force devient mécanique et est ensuite, grâce à un alternateur, transformé en électricité !

Une centrale hydroélectrique en Turquie !

Une centrale hydroélectrique en Turquie !

Actuellement, une petite partie du potentiel hydroélectrique d’un pays comme la France est utilisé par les grandes centrales. On recense moins de 2000 petites centrales hydroélectrique ou pico-centrales hydroélectrique (PCH) actuellement d’une moins de 20 kWh, à l’échelle d’une maison ou d’une petite collectivité. Pour autant, le potentiel des petites ou moyennes installation est particulièrement important, notamment en moyenne ou haute montagne.

Il est vrai qu’actuellement, les aides ne vont pas du tout dans le sens de l’hydroélectricité pour les particuliers. Pour autant, lorsque les conditions extérieures le veulent bien, que la topographie du lieu est bonne et qu’il semble impossible de faire autrement, cela peut être une solution envisageable et intéressante ! ERDF peut aller jusqu’à payer 95% de votre installation si le raccordement de votre mais coûte plus cher qu’une centrale hydroélectrique + 20% ! Mais elle ne vous appartiendra alors pas… Mais selon la situation, un investissement de ce type peut être intéressant !

Dans ce cas, vous ne serez pas raccordé au réseau et ne payerez rien à EDF ! L’idéal pour un écolo pur et dur, non ? Même s’il faudra penser à un groupe électrogène de secours !

Globalement, la pico-électricité concerne le type de centrale « au fil de l’eau » : ces centrales sont les plus simple à installer car elles ne demandent pas de rétention d’eau particulière. La turbine fonctionne donc en continu. L’inconvénient de ce système est qu’il est sensible à la météo et aux « conditions de vie » de la rivière.

centrale hydroélectrique

Un fonctionnement finalement simple !

Les contraintes techniques

Aujourd’hui, l’hydroélectricité à titre particulier n’est pas du tout encouragée. On le voit actuellement avec l’essor de la voiture électrique et de solutions solaires voire éoliennes, en ce qui concerne le débat actuel sur la transition énergétique !

Pour autant, l’hydroélectricité est une énergie renouvelable verte et écologique. Même si les installations, a fortiori les grosses, ont un impact non négligeable sur l’écosystème (les travaux d’ingénierie modifient l’environnement local de manière indirecte), l’hydroélectricité n’a rien à voir avec les énergies fossiles ou le nucléaire quant à ses caractéristiques écologiques ! Ce moyen de produire de l’énergie est donc largement à encourager ! Aucune pollution, pas de rejets, un prix de revient global faible, des apports financiers locaux. Ca ne vaut peut-être pas le solaire mais cette énergie a de l’avenir !

Avant une réelle volonté de la part d’industriel et de l’Etat, l’installation d’une pico-centrale hydroélectrique coûte malheureusement chère et, sauf dans de rares cas, s’avère dissuasive. Il est clairement actuellement plus intéressant de se tourner vers le solaire ou même l’éolien. Pour autant, avec cette mode mélangée à cette urgence des énergies renouvelables, il y a fort à parier que les développements industriels et la baisse des prix arriveront vite !

Auto-consommer ou vendre ?

Actuellement, l’hydroélectricité n’est pas du tout développée pour les particuliers. Il n’existe donc pas d’offre intéressante pour vendre son électricité, comme c’est le cas pour le solaire photovoltaïque lorsque les panneaux solaires sont intégrés au bâti. L’électricité se vendra donc à 6,07 centimes d’euros / kWH (+ primes). Pas très intéressant pour ce cas-là, si l’énergie vendue est nettement moins chère que l’énergie achetée. Autant l’auto-consommer, non ? C’est même une certitude !

Pour autant, prévoir un raccordement au réseau n’est pas une mauvaise idée puisqu, il y aura bien un jour où cette énergie sera reconnue pour les particuliers et, peut-être, où un tarif de vente avantageux sera mis en place ! Et, dans le cas d’une modification de l’installation, il est toujours bon de le prévoir !

A chaque situation sa solution !

Pas ou peu de jardin ? Pensez au solaire !

Du vent ? Pensez à l’éolien !

De l’eau qui coule ? Pourquoi pas l’hydroélectricité ?

Ce qu’il y a de bien avec les EnR, c’est la diversité des ressources à proximité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *