L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les isolants minéraux : laine de verre et laine de roche

Les isolants minéraux : laine de verre et laine de roche

Lorsque l’on parle d’isolant minéral, on parle de laine de verre et, plus récemment de laine de roche ! Il peut en exister d’autres évidemment mais on n’en parlera pas de la même façon. Les isolants minéraux sont d’origine naturelle mais ils subissent un certain nombre de traitements destinés à augmenter leur efficacité. Il serait possible, comme certains isolants végétaux (ouate de cellulose, chanvre, liège…) ou animaux (plumes de canard, laine de mouton…) de les considérer comme naturels.

Mais ils ont tous une caractéristique supplémentaires : ils sont utilisés depuis longtemps dans le bâtiment. Ils sont bien connus et leur utilisation est largement maîtrisée. Et comme ce sont les isolants les plus courants actuellement, ils sont parmi les moins chers !

La laine de roche provient de la fusion de roches et la laine de verre vient de la fusion de verre recyclé ou de sable. L’un comme l’autre subissent donc des traitements de fabrication bien établis.

Des avantages thermiques certains

Il n’est en aucun cas question de remettre ça en cause. La conductivité thermique (le fameux lambda) de ces 2 matières est sensiblement le même, entre 0,036 et 0,042 W/(m.K). Il est de fait très bon. Le lambda de la laine de roche est un peu meilleur mais sa résistance à la vapeur d’eau l’est moins donc l’un dans l’autre, c’est sensiblement la même chose.

Un bilan global assez mitigé

Il n’est pas rare d’entendre, dans une maison dont l’isolation a été faite un bon nombre d’année avant (10 ou 15 ans), des rongeurs courir sous les tuiles et de découvrir des nids dans des épaisseurs moyennes. C’est un peu le gros inconvénient des laines minérales : les rongeurs ou autres insectes se logent très facilement dedans, elles ne sont absolument pas résistantes aux insectes et rongeurs !

Les laines minérales sont très perméables à la vapeur d’eau mais ne favorisent pas pour autant les remontées capillaires (matériau peu absorbant). Un pare-vapeur sera donc indispensable et on peut se rendre compte que des pare-vapeur sont toujours associés par défaut aux laines minérales chez les fabricants.

Les laines minérales sont imputrescibles mais leur stabilité dans le temps est mauvaise (tassement). Enfin, les laines minérales sont non combustibles (Euroclasse A1 ou A2), ce qui est un avantage de poids !

Conclusion

Les laines minérales sont de très bons isolants peu écologiques. Ils sont non renouvelables ; le bilan carbone et l’énergie grise consommée sont très importants ! Leur utilisation requière des protections obligatoires car les fibres sont irritantes et mauvaises pour la santé ! Une fois placée, plus de soucis !

Peu chères, elles sont néanmoins intéressantes mais ne devraient pas constituer le seul matériau isolant de la maison !

2 comments

  • Bonjour
    super votre site! c’est rapide et net! je m’y balade
    j’ai découvert un mur incrusté de trois bouchons de liège…j’ai beau chercher sur le net, rien. Pourquoi incruster des bouchons de liège dans du plâtre? merci si vous avez plus d’infos

    Reply
    • Bonjour,

      Rien à voir avec quelque chose d’écologique à mon avis même si le liège est un très bon isolant.
      A mon avis, cela à quelque chose à voir avec la pression exercée par le plâtre en séchant mais je n’en sais pas plus que vous…

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *