L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Les isolants naturels : la laine de bois

Les isolants naturels : la laine de bois

La laine de bois ou fibre de bois, matériau isolant biosourcé, possède un énorme avantage sur les autres isolants naturels : la filière bois est déjà structurée en France (pas parfaitement mais pas si mal que ça !). Pour le développement de cet isolant, il est donc nettement plus simple de croître en se servant des scieries pour le matériau de base et des circuits des maisons à ossature bois…

D’autant que cet isolant possède de nombreux avantages !

En vrac ou en panneaux rigides

La fibre de bois est obtenue par défibrage de chutes de bois résineux uniquement. Si vous avez près de chez vous une scierie et des usines de transformation du bois, cela peut être particulièrement intéressant. De fait, vous faites baisser l’énergie grise indispensable à la création de cet isolant ! Son prix étant considéré comme moyen (et peut-être moindre si c’est local), cela devient clairement intéressant.

Les panneaux de laine de bois moyenne densité à haute densité peuvent notamment être utilisés pour l’isolation des sols ou des murs car leur densité permet d’éviter un tassement avec le temps. Cet isolant possède donc une bonne résistance au temps. De fait, ils peuvent être une très bonne alternative à la laine de roche ou aux isolants synthétiques dans les murs ou le sol!

Son lambda est de 0,038 à 0,042 W/m.°K, ce qui en fait un très bon isolant naturel ! Un peu comme le liège (dont ils partagent ensemble la particularité « bois » d’ailleurs), ses qualités phoniques sont très bonnes tant pour les bruits aériens que pour les bruits d’impact.

Sensible à l’excès d’humidité et au feu sans traitement !

Son inconvénient principal est sa sensibilité à un excès d’eau. C’est un bon régulateur hygroscopique (absorbe de l’eau sans perdre ses qualités) mais il ne doit, pour autant, pas être en contact prolongé avec de l’eau. Le pare-vapeur est dès lors indispensable ! Si vous vous servez de la laine de bois comme isolant au sol, il faut être certain de son étanchéité à l’humidité !

De même, le bois est sensible au feu, c’est d’ailleurs probablement la meilleure source de chauffage de combustion. La laine de bois devra donc être traitée avec un produit ignifuge qui garantira une EURO classe E ou M4 (difficilement inflammable).

Conclusion

Un bon bilan carbone mais une énergie grise potentiellement élevée (moins si le traitement est local), la laine de bois n’est probablement pas l’isolant parfait mais il est moyennement cher et possède de bonnes qualités thermiques et phoniques. De plus, il a l’avantage de la filière bois derrière lui, on en trouvera probablement plus facilement dans les grandes surfaces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *