L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Le béton de chanvre, un matériau de construction qui a de l’avenir !

Le béton de chanvre, un matériau de construction qui a de l’avenir !

Le béton de chanvre ou la brique de chanvre, quoi que celui-ci puisse être projeté et non constitué en briques, est un matériau de construction, à différencier des isolants naturels comme le chanvre, la laine de bois ou le liège, des laines minérales ou des isolants synthétiques.

Quelle en est la constitution et à quoi sert-il ?

Ce matériau est constitué de matériaux 100% naturel ; il ne dégage aucun COV (Composés Organiques Volatils, responsables de troubles respiratoires) et peut être considéré comme sain. Ses constituants sont à la fois végétaux (chènevotte) et minéraux (chaux aérienne ou hydraulique).

Ce matériau, à relier plutôt au béton, aux métaux de construction est un matériau dit porteur dont l’utilisation principale est la constitution de murs (à utiliser comme des parpaings) voire de toitures. Il possède une bonne résistance à la compression et peut soutenir aisément une ossature bois voire une structure de briques creuses, couramment utilisée de manière industrielle aujourd’hui…

Des capacités thermiques propres

Depuis que l’on s’intéresse à la question thermique des bâtiments et à leur potentielle performance énergétique, la recherche de matériaux de construction contribuant à cet effort environnemental et économique avance ! La brique monomur, le verre cellulaire ou encore le béton de chanvre sont quelques-uns des matériaux nouveaux ayant vu le jour suite à ces recherches.

La conductivité thermique (λ) du béton de chanvre n’est pas aussi bonne que celle d’isolants comme le liège ou la ouate de cellulose mais n’a rien à envier à beaucoup d’autres ! Celui-ci est de 0,07 à 0,12 W/m.°C ! En, plus que d’autres isolants reconnus, il possède quelques capacités en termes de capacité à l’inertie thermique. Il possède une bonne capacité thermique massique et un déphasage de 37 minutes pour 1 cm ou 12,5h pour des briques de 20 centimètres d’épaisseur, ce qui est très important. Cela en fait donc un très bon candidat à l’inertie thermique !

De plus, le béton de chanvre affiche une bonne résistance au feu (M1 – difficilement inflammable) ; il est également résistant aux rongeurs et insectes !

Pour « finir », l’affaiblissement acoustique dont il fait preuve est de 50 à 59 décibels pour une épaisseur de 10 cm à 30 cm. Cela en fait donc un très bon isolant phonique.

Bon isolant thermique et phonique et bonne réserve de chaleur donc ! A priori, rien ne devrait pouvoir résister à ce matériau de construction !

Son avantage essentiel : un matériau respirant !

La brique de chanvre possède de très bonnes capacités hygrométriques. Cela signifie que la brique de chanvre est un très bon régulateur d’ambiance hygrométrique et qu’il doit être associé à des matériaux de construction ou isolants de même type. Mettant en avant une bonne perméance à la vapeur d’eau et un bon comportement en présence d’eau (dans certains limites), ces isolants naturels et bio-sourcés comme la laine de bois, la ouate de cellulose ou le liège, constitueront un parfait complément. A l’inverse de matériaux comme le ciment ou le béton, la brique de chanvre permet une véritable régulation de l’humidité de la maison, produite par les diverses activités humaines. Cela ne vaut pas un mur en pisé ou en terre crue mais bon !

Conclusion

La brique de chanvre est donc un matériau bio-sourcé donc l’avenir est tout tracé ! Il est un de ces nouveaux matériau qui allient une bonne portance (pour en faire un matériau de construction), de bonnes qualités isolantes (à compléter tout de même par un isolant pour obtenir de meilleurs résultats, surtout pour une maison passive ou BEPOS) et de bonnes capacités en terme d’inertie thermique ! Sans compter qu’il est de fabrication naturelle (à partir de matières minérales, la chaux et végétale, la chènevotte), son bon bilan écologique est nettement préférable à des matériaux comme le béton, les parpaings et même la brique !

Même si l’énergie grise dont il a besoin pour être fabriqué est un peu élevée et qu’il est parfois difficile d’en trouver car il ne bénéficie d’un véritable manque de reconnaissance, la brique de chanvre est à plébisciter (notamment pour le respect de la RT 2012 ou de la futur RT 2020 et de toutes les nouvelles exigences thermiques et énergétiques) !

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *