L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

Puits canadien : la solution idéale pour un air sain et des économies d’énergie ?

Puits canadien : la solution idéale pour un air sain et des économies d’énergie ?

puits canadien

Le fonctionnement basique d’un puits canadien

Le puits canadien est une installation réellement écologique dans le sens où elle est un moyen très simple, très peu émettrice d’énergie grise et permettant un bon renouvellement de votre air intérieur avec filtration (donc sans polluants ou pollens), un préchauffage géothermique de celui-ci (et rafraîchissement l’été). Cela ne nécessite que du temps et de la place pour installer ce système particulièrement ingénieux ! Et cela ne coûte que très peu !

Une technologie brillante à base de géothermie !

En fait, l’idée de base de la géothermie est très simple. La terre sous nos pieds possède une force d’inertie thermique considérable, contrairement à l’air ambiant. A seulement 3 mètres de profondeur, la température ne varie, au cours d’une année entière que de quelques degrés (de 8°-10° à 15°-16°). C’est d’ailleurs le même principe de base qui est utilisé pour une PAC (Pompe A Chaleur) géothermique et son avantage principal est cette stabilité qui ne change ni en hiver ni en été.

L’idée du puits canadien est de prendre de l’air extérieur, de le faire passer sous la terre à 2 ou 3 mètres de profondeur où il se réchauffera ou rafraîchira (on parle alors de puits provençal) tout seul grâce à une longueur de tuyaux relativement importante (minimum 20m à 30m) et de le renvoyer dans la maison. Un préchauffage et un rafraîchissement (ce n’est tout de même pas une climatisation !) gratuit !

terre

La terre, une source inépuisable

Si l’on ajoute quelques filtres à l’entrée d’air, on obtiendra en plus un système peu coûteux de confort sans allergènes et sans polluants ! Idéal pour un air sain et de qualité pour les personnes sensibles comme pour les autres !

Une combinaison possible à votre VMC

L’installation et la construction (comme la construction d’un puits pour en récupérer l’eau) d’un tel système est largement documentée sur le web. Le puits canadien est donc un système d’aération de l’air intérieur, de confort et de préchauffage de l’air. L’hiver, l’air froid, en passant dans le sol plus chaud, se réchauffe complètement naturellement. Un air air extérieur à 0° passer par ce puits canadien et atteindra 8° (si par exemple la terre est à 12°) en entrant dans la maison. Votre chauffage n’aura que 11° (pour atteindre 19°) à lui faire gagner au lieu de 19°… Une économie non négligeable !!! Une solution éconologique typique ! Sans parler du confort !

A associer à votre système de ventilation, le puits canadien peut encore gagner en efficacité ! S’il est branché à votre ventilation double-flux (sur la prise d’air extérieur) ou la VMI, il permettra de faire gagner de précieux degrés à votre système et d’éviter des problèmes de gel de l’échangeur ou, au contraire, de trop grande chaleur l’été. Tout bénef donc !

Mais une ventilation double-flux coûte, elle, cher. Tout le monde n’en aura donc pas. Pour autant, les bienfaits d’un puits canadien sont importants. Un puits canadien associé à une simple VMC à simple flux ou une ventilation naturelle non mécanique permettra des économies importantes. L’air insufflé par cette entrée d’air (plus efficace si votre maison bénéficie d’une bonne isolation) poussera l’air vicié vers la sortie et le renouvellera efficacement tout de même. Associé ou non à une ventilation, un puits canadien est donc un système « ancien comme le monde » particulièrement efficace.

Quelques précautions à prendre tout de même !

Le puits canadien est moins efficace dans les saisons intermédiaires lorsque l’air extérieur est de même température que l’air sous la terre. Pour autant, comme il ne coûte rien… Et les apports de filtration sont toujours les mêmes. Un puits canadien pourra être installé prioritairement pour ces raisons de confort !

radon france

Le radon en France – Source : Irsn.fr

Le radon, gaz radioactif nocif, est un gaz se formant naturellement dans les entrailles de la terre et remontant tout aussi naturellement par capillarité. On le trouve surtout dans les zones granitiques ou volcaniques (Bretagne, Massif Central…). A faible dose, dans une maison normalement ventilée, ce gaz ne présente aucun danger notoire mais dans une maison confinée (par exemple, isolée mais non ventilée), le danger peut être important ! Ce gaz remonte d’autant plus par toutes les infrastructures enterrées, quelles qu’elles soient. Lors de l’installation de votre puits canadien, il sera donc indispensable de le rendre complètement étanche pour que rien ne puisse s’y infiltrer. De même, pour toute sorte de bactéries, odeurs… Une pose de qualité s’avère donc être une condition sine qua non !

L’humidité de l’air « aspiré » est inévitable ! C’est pourquoi une évacuation des condensats (issus de la condensation de cet air et de l’humidité dans les gaines) est obligatoire lors de la construction de votre puits canadien ! Pour éviter justement de permettre l’infiltration d’un air humide et « sentant le moisi »…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *