L'éconologie à la maison !

La tête à l'écologie sans se ruiner !

L’énergie solaire : thermique et (surtout ?) et photovoltaïque

L’énergie solaire : thermique et (surtout ?) et photovoltaïque

A y réfléchir un peu, on se demande pourquoi on en est arrivé à utiliser les énergies fossiles pour se chauffer alors que le soleil et ses apports était juste devant nous et que cela est (avec l’éolien et l’hydroélectrique au moins) largement suffisant… Bref, la situation es comme elle est… Mais j’espère bien que ce que nous laisserons à nos enfants sera mieux pensé…

Le solaire thermique, on en a parlé !

On le sait maintenant, le soleil peut nous fournir tout ce dont nous avons besoin, des éléments de deux sortes : de la chaleur et de l’électricité ! Le solaire thermique, on en a beaucoup parlé sur ce site :

Et maints autres articles…

La chaleur fournie par notre soleil est une source inépuisable d’énergie (même si finie dans le temps) pour nous autres, humains. Une énergie puissante, stable, simple à utiliser et saine (je ne parle pas de la réaction nucléaire mais de l’énergie fournie par notre astre du jour) !

Et l’énergie solaire photovoltaïque ?

Ce dont on a moins parlé en revanche, c’est le photovoltaïque (même si elle a été abordée dans l’article sur le BEPOS) ! Pourquoi ? Probablement par question de rendement. En effet, celui du solaire thermique est très élevé en comparaison au solaire photovoltaïque ! Dernièrement, les chercheurs ont réussi à atteindre un rendement de 46% ! C’est déjà beaucoup mais nettement moindre que ce que l’on atteint avec du solaire thermique. Cela signifie que 46% de la lumière du solaire ayant touché la cellule photovoltaïque a été transformé en électricité !

Photovoltaïque et thermique, le mariage parfait ?

Photovoltaïque et thermique, le mariage parfait ?

Pour autant, on ne peut pas tout faire avec du thermique ! Non seulement il faut faire avancer la recherche sur les cellules photovoltaïques et augmenter leur rendement mais il est intéressant également de développer d’autres énergies renouvelables dérivées du solaire comme l’éolien ou l’hydroélectrique !

Une énergie en plein boom mais limitée pour l’instant !

Cette énergie voit son développement littéralement exploser actuellement mais les limitations techniques font qu’elle est loin derrière les autres énergies actuelles pour produire de l’électricité (nucléaire, énergies fossiles…). Pour autant, d’ici une petite quinzaine d’année, le solaire photovoltaïque sera la première source d’énergie électrique au monde !

On l’a dit, le seuil de rendement actuel est de 46% au maximum mais les panneaux solaires vendus actuellement ne sont pas aussi efficaces, loin de là ! Une 2ème raison limitant l’efficacité du solaire photovoltaïque est le fait que cette énergie doit obéir à la contrainte de la nuit et de la météo. En effet, il est impossible de capter cette énergie 24h/24h ! Cette énergie est donc alternative et doit donc être stockée dans des batteries, si vous faites notamment le choix de l’autoconsommation électrique. Un choix très intéressant, que beaucoup voudrait mais dont le coût (des batteries notamment) est largement prohibitif ! Comme l’énergie éolienne finalement !

Ces limitations valident malheureusement trop les discours des anti-solaires (liés d’une façon ou d’une autre à l’industrie nucléaire ou pétrochimique). Les énergies actuellement largement développées par l’entreprise semi-publique EDF comme le nucléaire ou celles issus de la combustion d’énergies fossiles, largement polluante et très onéreuse) sont de fait plus compétitive. Mais le coût et la situation écologique et déontologique de l’électricité produite par EDF (en constante hausse) donne de plus en plus raison à des organismes alternatifs de vente d’électricité (le monopole de sa distribution étant toujours public, via ERDF) tels que Enercoop qui ne vend de l’électricité (plus chère pour quelques années encore voire moins) venant que de sources vertes (solaire, biomasse, éolien ou hydroélectrique) et de petits producteurs nationaux !

Une énergie verte et globalement écologique !

L’énergie photovoltaïque est de plus en plus la cible de critiques diverses. On la dit peu écologique finalement. Ce n’est pas complètement faux ! L’énergie elle-même est complètement verte mais les manière d’en faire de l’électricité ne le sont pas forcément. Il est vrai que cette technologie fait appel à des pièces conçues avec des matériaux issus de l’industrie chimique. Mais c’est toujours le cas et, globalement, l’énergie solaire est l’une des plus écologique qui soit (avec l’énergie hydroélectrique mais celle-ci a un impact sur les eco-systèmes non négligeable).

En tout cas, c’est aujourd’hui ce qui se fait de mieux et, lorsque l’on aura réglé les complexités dues aux contraintes actuelles, cette énergie inépuisable sera à l’évidence partout !

Une autre piste : diminuer drastiquement son utilisation de l’électricité !

En complément de l’électricité solaire (essentielle mais dont la production doit être rationalisée et améliorée), une autre idée reste en germe latent actuellement et doit de plus en plus être mise en avant ! Un peu comme on le fait pour la lutte contre le gaspillage (qui doit être une priorité actuellement), l’usage de l’électricité doit être revu à la baisse : il s’agit non pas de perdre en confort mais de faire largement appel à cette « sobriété » dont parle P. Rabhi. N’utiliser que ce dont on n’a vraiment besoin et oublier le reste ! Se poser les bonnes questions devient donc un geste essentiel : le lave-linge est-il indispensable ? Tous les éclairages de la maison sont-ils utiles ? Eteins-je la lumière en sortant d’une pièce ? Les appareils en veille pourraient-ils être utilisés autrement ? Les questions sont nombreuses ! L’électricité que l’on peut facilement économiser est celle que l’on ne consomme pas ! Cet adage est adapté un peu à toutes les sauces mais pourtant bien vrai ! Se poser la question « pourrais-je survivre si l’électricité disparaissait tout à coup ? » comme dans l’ouvrage Ravage de Barjavel semble salutaire dans bien des cas ! Les habitants des campagnes sont malheureusement habitués aux coupures de courant, l’utilisation du poêle à bois-bûche sans électricité est très utile dans ces cas-là…

Si on n’utilise moins d’électricité, on aura moins à en produire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *